Marine Le Pen a donné à Lyon une belle leçon d’éducation nationale !

Designer & architecte d’intérieur
 

Tranquillement, avec ferveur et précision, Marine Le Pen a construit, pour les enfants de France, un vrai programme, simple, clair pour tous, du plus bas au plus haut de l’échelle sociale, quel que soit son niveau d’études, pourvu que l’on ait un minimum de bon sens. Le chiffrage suivra. Il est malhonnête, comme le font tous ses adversaires, de ponctuer ses discours de milliards virtuels sans avoir la moindre idée des sources réelles qui permettront de les engager…

Chacun connaît, aujourd’hui, l’état de notre pays : un gros foutoir social, économique et sécuritaire dans lequel les gouvernements se vautrent, depuis des années, en salissant à bien des égards la belle idée, comme l’a souligné Marine, d’une « France fière de son Histoire, de ses enfants, de sa culture… »

Pour remettre de l’ordre dans ce barnum, il faudra faire table rase des encombrants pour libérer de l’espace et vivre dans une maison saine. La première des libertés est la sécurité. Il nous faudra appliquer la loi et l’État de droit [devra] être une priorité, partout. C’est une question de volonté et de courage », souligne fermement la candidate des patriotes.

Et puis : « Il [faudra] en finir avec l’impunité des délinquants, les zones, les caïds les trafics, etc. Les étrangers en rupture prendront la direction de la frontière. » Légitime défense, respect des institutions, accords avec les pays d’origine pour que les malfrats y effectuent leurs peines. Deux mots forts : Tolérance zéro ! Avec l’islamisme en point de mire, d’une façon très claire.

Marine Le Pen construira un « État modernisé et respecté », parce que protecteur et juste, réformera le RSI, favorisera une baisse significative de l’impôt sur les TPE et les PME, mettra en place cette simplification administrative promise depuis des lustres par tous les gouvernements. Les PME créent l’emploi, cela fait des décennies qu’on le sait… Leurs charges seront allégées pour leur permettre d’aller plus loin dans la création d’emplois et de richesses.

Souveraineté pour un peuple adulte qui décide pour lui-même sans que l’Union européenne – « qui n’a tenu aucune de ses promesses et tenu notre pays en laisse courte » – puisse nous imposer ses dysfonctionnements qui nous ruinent depuis tant d’années, comme le prône le « golden boy » de la politique, porte-parole et protégé du système bancaire.

Elle promet, également, de protéger les citoyens contre le fichage numérique, contre le flicage. De préserver la liberté d’expression à l’heure où, dans notre pays, on peut être jugé – et condamné – pour avoir exprimé son opinion sur la dérive islamiste en France, pour avoir dérobé des pâtes et du riz, et virée de son boulot pour une erreur de 85 centimes d’euro. Elle garantira cet espace de liberté pour lequel les Françaises et les Français se battent depuis tant d’années.

Économie, école, justice, diplomatie, solidarité, sécurité : autant de thèmes essentiels sur lesquels Marine Le Pen promet de tenir bon face à la vague de haine mondialiste qui va déferler sur elle jusqu’au mois de mai.

La tâche sera dure, tant l’adversaire est coriace, même si, aujourd’hui, on ne sait pas vraiment qui va sortir du bois. Ce qui est sûr, c’est que cet adversaire viendra du système et fera tout pour – comme par le passé – fabriquer un « front républicain » hétéroclite et bancal pour lui barrer la route.

Pour finir, Marine Le Pen a cité Victor Hugo : « Nous n’avons pas encore fini d’être Français. » Tout un programme !

POUR ALLER PLUS LOIN