Garde à vue, comme une décoration à la boutonnière…

Enseignante
 

Quitterie, 18 ans, 24 heures de garde à vue. Motif : entrave à la voie publique… en étant sur le trottoir ! Juliette, 22 ans, 23 heures de garde à vue. Motif : avoir chanté la Marseillaise sur les Champs-Élysées… peut-être chantait-elle faux. Bertrand, 33 ans, 17 heures de garde à vue. Motif : être resté pacifiquement sur l’esplanade des Invalides, et y avoir été bloqué par les forces de l’ordre jusqu’à la rafle…

Ils sont là, les chiffres dans les journaux, les 93 du lycée Buffon, les plus de 200 des Invalides, les 700 arrêtés du printemps 2013. Ils ne sont pas qu’un chiffre, ils ont aussi un visage, ou du moins un message à délivrer, qu’ils ont inscrit sur une pancarte.

Génération garde à vue, c’est le site Internet qui leur est consacré, et où ils livrent leurs témoignages en quelques mots. Pas besoin d’en rajouter. Ils expliquent simplement les faits, sans s’appesantir trop longtemps sur leur sort, dont ils préfèrent rire. Ainsi, les motifs les plus fantaisistes s’accumulent : l’un a été arrêté pour avoir crié « CRS en colère, le pastis, il est trop cher ! », l’autre « Je n’veux pas qu’ma mère s’appelle Robert », et celui-là affirme qu’il a échappé à l’arrestation parce qu’il court beaucoup plus vite qu’eux.

Ils brandissent leur pancarte avec fierté, comme un étendard. Bientôt, celui qui n’aura pas eu droit à sa petite garde à vue ne pourra pas se déclarer résistant. Eh oui, les interpellations, les gardes à vue et les condamnations sont bien le signe de notre résistance ! Et on n’a jamais rien gagné sans prendre de risques. Cette génération des 15-30 ans l’a bien compris, et si l’État veut la faire taire, elle n’a qu’une envie : crier encore plus fort. Elle est devenue la génération des gardes à vue injustifiées et des répressions policières, et elle ne lâchera rien !

Article intéressant ?
Faites-le savoir sur facebook ou twitter !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.