Culture - Editoriaux - Théâtre - 2 décembre 2018

Maria Pacôme, une grande figure du théâtre populaire, disparaît

La comédienne Maria Pacôme nous a quittés à l’âge de 94 ans. Sa carrière à la scène est l’une des plus brillantes et des plus riches du théâtre français.

Elle avait débuté en 1958 aux côtés de Pierre Mondy et Jean-Paul Belmondo. Puis elle avait enchaîné de nombreux succès dans les années 60 et 70 comme Le noir te va si bien ou Joyeuses Pâques. Partenaire d’acteurs aussi divers que Louis de Funès, Claude Piéplu, Daniel Auteuil, Maria Pacôme nous avait donné ce qu’il y a de meilleur dans le théâtre populaire : l’intelligence, la drôlerie, la vivacité, l’humour, l’impertinence, la courtoisie et, par-delà, la force et la spontanéité du texte. Elle a maintenu et enrichi la grande tradition du théâtre français.

On la voyait souvent dans le théâtre de boulevard, dont elle fut l’une des actrices majeures, ou dans la célèbre émission Au théâtre ce soir. Elle a joué dans une cinquantaine de pièces et de nombreux films pour le cinéma et la télévision. Et lorsqu’elle en a eu assez de seulement les jouer, elle s’est mise à les écrire avec autant de brio : Les Seins de Lola, L’Éloge de ma paresse

C’était une grande figure du théâtre populaire. Ce théâtre populaire qui est exsangue aujourd’hui en France, remplacé, d’un côté, par le pseudo-avant-gardisme et le sectarisme d’un théâtre dit public, fait pour les cultureux et les pédagogues, et qui n’a de public que le nom, et, de l’autre, par un théâtre privé qui peine à exister et à réaffirmer sa spécificité.

Écrasé entre les adaptations commerciales et américano-musicales, dites quelquefois déjantées, et le pédantisme horrifiant d’un théâtre qui se veut tellement intelligent qu’il en devient inaudible au commun des mortels, le théâtre populaire français est à reconstruire. Il est urgent qu’il retrouve son éclat.

Faisons le vœu que la disparition de cette grande comédienne redonne cette envie à ses responsables, et que le grand vide qu’elle laisse soit bientôt comblé !

Commentaires fermés sur Maria Pacôme, une grande figure du théâtre populaire, disparaît

À lire aussi

À force qu’on le prenne pour un imbécile, le peuple finit par devenir intelligent !

Vox populi, vox Dei - voix du peuple, voix de Dieu -, disaient les latins, et c’est vrai q…