C’est aux musulmans de nettoyer leurs écuries d’Augias

Ecrivain
 

Les « pas d’amalgame », les « islam, religion de paix », les « musulmans ne sont pas tous des djihadistes »… ça suffit !

Nous le savons, que les musulmans ne sont pas tous des terroristes, mais c’est à eux de nettoyer leurs écuries d’Augias, pas à nous.

Nous le savons, que les premières et nombreuses victimes des djihadistes sont d’abord les musulmans et, au passage, les chrétiens et les juifs, mais c’est à eux de « faire le ménage », pas à nous.

Nous le savons, qu’une grande majorité souhaitent vivre en France en toute liberté, égalité, fraternité et, peut-être également, laïcité (mais c’est moins sûr), mais c’est à eux de se débarrasser de tous les éléments radicalisés, dangereux, douteux, pas à nous.

En d’autres temps, celui de la « guerre d’Algérie », ils ont su éliminer leurs ennemis de l’intérieur, ils ont su « faire le ménage ». Le FLN et le MNA ne se sont pas ménagés, justement : plus de 4.000 morts en métropole et, au passage, quelques dizaines de policiers.

C’est à eux de dénoncer les imams qui prêchent une radicalisation, les « salafistes » qui propagent leur doctrine de haine ainsi que les nouveaux radicalisés.

C’est à eux de signaler les terroristes revenant du Moyen-Orient avec de faux papiers et avant qu’ils ne commettent des attentats, et pas de les protéger, de les soustraire, de les couvrir.

C’est à eux d’informer sur les réseaux, l’encadrement, la logistique, les caches, les dormants.

Qu’ils se massacrent en Syrie, Irak, Libye et autres pays d’Afrique : c’est leur problème, pas le nôtre.

Que la Turquie aide les uns et bombarde les autres, que l’Arabie saoudite et le Qatar financent les uns pour qu’ils massacrent les autres, c’est leur problème, pas le nôtre.

Dans les trois pays du Maghreb (Tunisie, Algérie et Maroc), ils savent « faire le ménage » : chaque jour, ils arrêtent, interrogent et abattent des terroristes, sans ménagement, sans états d’âme. Ils savent que c’est le seul moyen pour retarder l’échéance fatale.

Alors, Messieurs les responsables musulmans de France, les représentants de ces associations et partis qui prêchez la bonne parole, qui vous présentez en victimes, qui vous pavanez dans les défilés officiels, qui vous apitoyez sur vos et nos morts, ordonnez à tous les musulmans, à cette grande majorité qui souhaite vivre en France, de se battre à nos côtés, ouvertement et sans ambiguïté, en deux mots de nous prouver que, véritablement, leur pays, c’est aujourd’hui la France, que nos ennemis sont également leurs ennemis et que notre combat est le leur !

Quant à vous, M. le Président de la République, M. le Premier Ministre, M. le Ministre de l’Intérieur, souvenez-vous que la France a eu un Président socialiste qui a su se battre pour son identité et sa liberté : il s’appelait François Mitterrand et, alors qu’il était garde des Sceaux, 45 terroristes ont été guillotinés.

Il savait « faire la guerre », lui !

Article intéressant ?
Faites-le savoir sur facebook ou twitter !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.