Editoriaux - Histoire - Livres - Politique - Table - 15 juillet 2018

Livre : Un moine en otage, le combat pour la paix d’un prisonnier des djihadistes, de Jacques Mourad

En 2015, le père Jacques Mourad était curé de Qaryatayn, un petit village de Syrie, quand les pick-up de l’État islamique ont déferlé sur sa paroisse. Il a été enlevé et a passé cinq mois dans les geôles de Daech, menacé de mort, pressé de se convertir à l’islam, humilié et torturé. Amaury Guillem, directeur de RCF Aix-Marseille, qui a vécu trois ans dans une cité marseillaise avec sa famille, a recueilli son témoignage.

De ces pages émouvantes, bouleversantes, il y aura autant de choses à retenir qu’il y aura de lecteurs. Le père Jacques ouvre son âme en pleine lumière, avec simplicité et humilité. Il mêle au récit de sa captivité son expérience personnelle, le chemin de sa vocation, la vie de sa paroisse, autant d’éléments nécessaires à la mise en perspective de son histoire. Il parle de la récitation du chapelet, qui lui a permis de supporter la captivité, mais décrit aussi les bourreaux de Daech, chez qui il a décelé des étincelles de charité et de bonté. Il raconte, sans rien esquiver, certains moments surprenants ; notamment quand il a refusé de répondre à certaines questions de foi pour éviter la décapitation, ou qu’il a conseillé à certains de ses paroissiens, pères de famille, de faire semblant d’abjurer pour sauver leur femme et leurs enfants. On est loin du martyre, mais comment juger une situation que nous n’avons pas encore vécue ?

Chaque page est pleine d’amour et d’abandon, de charité et de fraternité vécues. Il y a de la franchise sur la naïveté des gouvernements occidentaux et de leur « vivre ensemble », mais il y a aussi un rappel sur la guerre faussement messianique que mène l’Occident en Orient, la guerre « du Mal qui combat le Mal », comme le dit très bien le père Mourad. C’est un témoignage tout en nuances et porté par une véritable lumière chrétienne que donne ce petit livre dense et particulièrement riche.

Ce témoignage est donc à déconseiller à ceux qui attendent une charge contre Daech, comme à ceux qui espèrent une vision irénique et sacrificielle. Un moine en otage est à l’image de la simplicité non feinte de son titre : un récit sans fioritures ni élargissements géopolitiques, sans conseils paternalistes ni pleurnicheries. Le témoignage d’un prêtre chrétien face au chaos, un témoignage relatif et imparfait, comme toute existence.

Commentaires fermés sur Livre : Un moine en otage, le combat pour la paix d’un prisonnier des djihadistes, de Jacques Mourad

À lire aussi

L’œil pâle d’Odilon Redon, Julien Teyssandier

L’occasion de découvrir, sous un angle original, les fulgurances et les douceurs, la moder…