Immigration & Diversité

L’invasion continue !


Député européen du groupe ENL

 

Louis Aliot a eu raison de sortir son communiqué « La droite et la gauche planifient une immigration de peuplement en Europe ». C’est ce que les partis européistes font. Cette invasion laisse à nos enfants et petits-enfants la situation infernale d’un continent ruiné, couvert de dettes et de chômeurs, et miné par la violence et le terrorisme islamiste.

Pour Federica Mogherini, « l’immigration est un phénomène qui va subsister ». Dans son délire, la vice-présidente de la Commission européenne affirme que « nous continuerons à avoir besoin de migrants » et que ces derniers « constituent une chance incroyable pour ceux qui les accueillent ». On en parlera aux femmes allemandes violées le jour de l’An, aux spectateurs du Bataclan ou aux Niçois, aux habitants de Calais qui ne peuvent plus sortir la nuit, aux habitants du centre de Rennes terrorisés par 200 migrants violents et aux contribuables matraqués d’impôts pour aider ces pauvres !

Entre le 4 et le 6 septembre derniers, les Italiens ont récupéré 13.000 « pauvres migrants », et 110.000 depuis le début de l’année. Le flot s’accélère. Les médias du système se gardent de l’annoncer. Pour que le bon peuple croit que la crise des migrants est terminée. La classe politico-administrative européenne est d’une lâcheté invraisemblable et maintient nos pays dans un mensonge stalinien. Staline parlait des résultats glorieux du « réalisme socialiste » alors que 30 millions de Russes mouraient de faim dans les années 30 après la nationalisation des terres.

Les réfugiés arrivent en Italie, où ils reçoivent peu d’aides, et cherchent à passer en France ou en Allemagne, pays plus généreux. La seule solution consisterait à fermer la frontière à Vintimille. Ce qu’aucun parti non populiste ne fera. Voici le résultat de la folle politique de Mme Merkel et de la Commission européenne.

Pour accueillir ces réfugiés, parmi lesquels se cachent de nombreux partisans de l’État islamique, le gouvernement français a trouvé la solution : créer des mini-Calais sur tout le territoire. Une pure folie ! Vous avez un gros incendie. Vous décidez de déplacer les bûches incandescentes aux quatre coins de votre terrain.

Nos dirigeants n’ont pas lu les livres de Christophe Guilluy. Il n’y a pas de « vivre ensemble ». Les Français de la périphérie s’y sont réfugiés pour échapper à la réalité multiraciste et multiconflictuelle. Si les Européens ne changent pas leurs gouvernements, ils risquent de disparaître dans la misère (6,3 millions d’inscrits à Pôle emploi, 2,5 millions de RSA, 2.160 milliards d’euros de dettes) et la violence multiconfessionnelle.

Député européen du groupe ENL

POUR ALLER PLUS LOIN