Editoriaux - Politique - Société - 8 février 2019

Lettre ouverte à François-Xavier Bellamy

Cher François-Xavier Bellamy,

Par quel miracle êtes-vous adoubé au sein du prêt-à-penser relativiste des LR, vous, qui assenez qu’il y a une vérité ? Ce parti cherche à se démarquer du vide politique LREM et à trouver des voix dans l’électorat bourgeois catho et chez les électeurs RN.
Comment les séduire sans tomber dans « le populisme » et être excommunié par l’aile gauche LR ?

Il faut jouer finement : siphonner les voix « réac », sans le devenir, en procédant donc par forages obliques.

Votre capacité à vous maintenir en équilibre sur un fil de concepts, reçus 5 sur 5 par la bourgeoisie catho, sans pour autant offusquer les bobos sera précieux pour construire des éléments de langage.

Pour certains, vous « ne cochez pas toutes les cases » ; deux individus aux idées opposées feront l’appoint.

Comment un esprit aussi éclairé, peut-il ainsi se faire piéger ?

Votre notoriété vous engage pourtant vis-à-vis des personnes qui vous suivent en confiance. Ne les fourvoyez pas !

Vouloir mettre un parti au service de la France est une gageure. Ils ne sont faits que pour conquérir le pouvoir et les intérêts des Français s’inclinent, face à ceux du parti.

Vous allez vous « démonétiser » alors que vous pouvez apporter beaucoup à la France. En effet, la répression sélective, la collusion judiciaire-exécutif, l’agit-prop et les mensonges d’État révèlent un pouvoir qui tremble. La Pologne de Solidarność a eu raison du communisme. C’était un combat du même ordre que celui que la France doit gagner aujourd’hui: celui de la vérité contre le mensonge idéologique. Alors que le Système vacille, vous y entrez.

Jean-Paul II exhortait les Polonais à s’ancrer à leur culture et à la vérité et non à prendre la carte du parti. L’enseignement des masses est le pouvoir politique le plus fort dans la durée. Ce sont les trompettes de Jéricho. Participez à ce projet qui fera choir l’idéologie et aidera à la reconstruction.

Le peuple en jaune a stigmatisé la faillite du Système, mais ses capacités conceptuelles et sa culture ne sont pas en mesure d’élaborer une doctrine politique de remplacement. Aidez-les : ce sont les « déshérités » de votre ouvrage.

François-Xavier, voulez vous servir le peuple souverain ou son serviteur dévoyé, le parti ?

La formation philosophique de ces personnes des ronds-points, qui ont encore davantage soif de vérité et de sens que de pain et de jeux, est une urgence. Alors parmi eux se lèveront des leaders. C’est ce qu’a jadis raté l’Église auprès des ouvriers qui ont été récupérés par les marxistes, mais c’est ce qu’a réussi la JAC (Jeunesse agricole chrétienne) auprès des paysans. Elle a formé des leaders qui ont créé une agriculture familiale d’excellence.

Démultipliez votre enseignement partout par une université populaire. À l’instar du Puy du Fou, s’agissant de l’Histoire, vulgarisez l’apprentissage philosophique du réel et de l’homme intégral pour vacciner le peuple contre son asservissement idéologique.