Audio - Culture - Editoriaux - Entretiens - Histoire - Rencontres - 3 juillet 2018

« Les rencontres PhilOrient permettent aux jeunes Orientaux et Occidentaux de s’enraciner et de s’imprégner du beau »

PhilOrient est un réseau de jeunes chrétiens orientaux et occidentaux qui propose des lieux de rencontres culturelles afin d’œuvrer à l’unité de l’Église. Ses Rencontres d’été auront lieu cette année en Vendée du 22 au 28 juillet avec pour thème : la beauté et l’enracinement.

Elisa Bureau présente, au micro de Boulevard Voltaire, ce réseau ainsi que l’organisation de ces journées ouvertes aux jeunes de 18 à 35 ans. Un programme varié avec les interventions du journaliste Laurent Dandrieu, de Xavier Lemoine, maire de Montfermeil ou encore du peintre vendéen Raphaël Toussaint.

Du 22 au 28 juillet se tiendront en Vendée les rencontres PhilOrient
Pouvez-vous nous expliquer ce que sont ces rencontres ?

Les rencontres PhilOrient constituent avant tout un réseau rassemblant des Orientaux et des Occidentaux chrétiens. Nous souhaitons nous former à l’unité de l’Église. On se forme à notre culture et notre Histoire pour nous enraciner dans notre propre pays, notre propre terre.
Pour cela, nous avons différents temps forts dans l’année, et en particulier rencontres d’été qui sont essentiellement le pilier de PhilOrient.
Elles se déroulent sur une semaine. Le thème de cette année sera « le beau et l’enracinement ». Nous aurons des conférences le matin sur ce thème. Les après-midi sont consacrés à des ateliers mosaïques, reliures et peinture pour s’imprégner du beau.
Les rencontres sont ouvertes aux jeunes de 18 à 35 ans aussi bien orientaux qu’occidentaux. L’année dernière, nous étions au Liban sur le thème « le christianisme et l’enracinement ».
Cette année, nous serons en Vendée près du Puy Du Fou. Il y aura également une journée au Puy Du Fou et la soirée du Cinéscénie. Le Puy Du Fou est la marque de la région et surtout de l’Histoire pour apprendre à redécouvrir ses racines qui sont aussi chrétiennes. C’était important de l’inclure dans les rencontres.

Quels intervenants interviendront pendant les conférences ?
Seront-ils forcément des intellectuels issus du Moyen-Orient ?

L’année dernière, puisque nous étions au Liban, davantage de professeurs libanais étaient intervenus. Cette année, nous accueillerons davantage d’intervenants français. Il y aura en particulier Laurent Dandrieu pour une critique de film, Xavier Lemoine, le maire de Montfermeil, et des artistes comme monsieur Toussaint, un peintre vendéen.

La première édition a eu lieu au Liban. Cette année, elle a lieu en Vendée.
Peut-on imaginer que l’année prochaine, elle aura lieu à nouveau au Moyen-Orient ?

En effet, l’idée est de faire une année sur deux. L’année prochaine, nous serons donc en Orient. Nous ne savons pas encore dans quel pays. Nous pouvons soit retourner au Liban pour bien s’enraciner dans cette région et permettre qu’un groupe de jeunes libanais puisse créer les PhilOrient Liban. Mais nous pouvons aussi nous tourner vers un autre pays comme la Jordanie, la Syrie, l’Irak ou peut-être même se tourner vers l’Éthiopie qui est aussi un foyer chrétien très intéressant.
Les rencontres sont ouvertes pour 20 jeunes. Il ne nous reste plus que quelques places. 14 sont déjà réservées. Les personnes peuvent encore s’inscrire jusqu’au 15 juillet.

À lire aussi

Élisa Bureau : « Chrétiens d’Occident, votre avenir est aussi en Orient »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleÉlisa Bureau, qui a passé trois ans au Moyen-O…