Editoriaux - Environnement - 28 décembre 2018

L’écologie en folie est-elle le signe du suicide des sociétés occidentales ?

L’éditorial du Chasseur français de décembre nous relate l’histoire de dames chasseresses ayant réuni des fonds pour la Ligue contre le cancer. Mais c’était sans compter sans les anti-chasse et autres végans. Pétition sur Internet, menaces diverses (y compris de mort) contre l’organisatrice. Les opposants à la chasse lui souhaitant même de « crever » d’un cancer et la comparant, en toute objectivité historique, à Hitler. La Ligue, menacée de boycott, va jusqu’à refuser le don des dames chasseresses. Quelle victoire de l’intelligence et de la lutte pour la vie humaine ! On a presque envie de payer à certains un voyage d’étude et d’amour, sans retour, au pays des gentils nounours blancs affamés.

Ces fous amoureux de toutes les formes de vie (fauves, vipères, frelons et, pourquoi pas, du mortel Clostridium botulinum) détestent une seule forme de vie, la vie humaine, et surtout l’occidentale, honnie entre toutes.

On dit, en histoire naturelle, que certains rongeurs polaires (lemmings, par exemple) manquant de nourriture se précipitent parfois par milliers dans la mer, ce qui doit faire, par là même, le bonheur d’autres espèces, carnivores, celles-là, comme par exemple de gentils petits phoques.

Le comportement de ces futurs lemmings humains m’étonne toujours. Certains, a rapporté Le Parisien, ont récemment tagué le domicile du président de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). La maison de Philippe Manguin, à Arcueil, a ainsi été qualifiée de « zoo criminel », mots écrits avec de la peinture noire et rouge. L’INRA travaille surtout à l’amélioration des techniques de production végétales. Le ridicule ne tue décidément pas !

Ces futurs lemmings affamés s’attaquent aussi aux dirigeants de grands groupes agroalimentaires, publiant des photos de ces « ennemis de la dignité zooanimale » (sic !) et jugeant de leur « degré de culpabilité ».

Leur folie ne souffre pas – c’est très étrange – des abattages halal et de la longue agonie des moutons égorgés pour les fêtes rituelles musulmanes. C’est donc une folie sélective et orientée vers l’autodestruction occidentale uniquement.

L’écologie en folie gangrène toutes nos sociétés occidentales sans le moindre complexe. Ainsi, on vous vante la voiture électrique aux batteries au lithium dont on ne sait, d’ailleurs, que faire et qui consomme de l’électricité… nucléaire, mal écologique absolu ! Comprenne qui pourra…

Le troupeau aveugle des lemmings occidentaux avance doucement vers la falaise pour se jeter dans les eaux glacées. Il va falloir l’arrêter si l’on veut maintenir la croissance et le PIB…

À lire aussi

Emmanuel Macron arrive-t-il à réaliser qu’il peut se tromper ?

Notre Président se posera-t-il enfin la question du rôle des Black Blocs ? …