Le livre de l’été : Le Puy du Fou, un rêve d’enfance, Philippe de Villiers (7)

Cliquez pour acheter

Comme chaque année, à l’occasion de l’été, Boulevard Voltaire vous offre des extraits de livres. Cette semaine, Le Puy du Fou, un rêve d’enfance, de Philippe de Villiers.

Le décollage à la verticale

À partir de 2014, nous allons mettre la barre de plus en plus haut. Nous avons attrapé les courants ascendants : chaque trouvaille nous propulse vers de nouveaux défis. Au fil des réussites, nous prenons confiance en nous.
Depuis dix ans, nous savons qu’un jour, nous aurons à trouver une forme artistique pour un hommage à Charette. Il fut le contemporain de La Fayette, La Pérouse, Suffren, Bougainville. Il devint un héros de la guerre d’Amérique, salué par George Washington, le plus jeune lieutenant de vaisseau de la Marine royale, avant de devenir le héros de la guerre de Vendée. Il inventa la guérilla moderne. Et mourut, face au peloton d’exécution des Révolutionnaires, avec le panache des grands hommes nimbés de légende.

L’idée nous vient de concevoir une salle de spectacle unique au monde : le « Théâtre des Géants ». Cette salle sort du sol en 2015 : elle est un bijou de technologie et d’innovation, notamment grâce à sa tribune tournante qui permet aux spectateurs de suivre l’action en mouvement.
Nous nous offrons ainsi un nouveau mode d’expression artistique novateur, c’est une première mondiale : les spectateurs sont en mouvement, embarqués dans un gigantesque travelling comme au cinéma !
Il aura fallu des mois de réglage pour imaginer un système de rotation conforme aux exigences du spectacle. La puissance technique est énorme puisque les décors, les lumières, le son et tous les effets spéciaux suivent l’action à 360 degrés. Les spectateurs se laissent emporter, au sens figuré comme au sens propre, par l’émotion et la poésie.

En trente minutes, les grands moments de la vie du « Dernier Panache » se succèdent dans une multitude de décors réels et de vidéo-projections en ultra-haute définition (le 4K), enveloppant le public sur cent mètres d’envergure autour de la tribune.
Accompagnés par une musique originale poignante, écrite par notre jeune compositeur, Nathan Stornetta, les acteurs interprètent avec bonheur cette création, servie par une mise en scène grandiose à 360 degrés. Mais surtout, pour la première fois, il y a deux enfants qui jouent en « live » dans le spectacle, et qui viennent de « Puy du Fou Académie » et de l’Académie Junior. Cette idée de mettre des enfants au premier plan, en direct, dans nos spectacles de jour, était un rêve. LE voici réalisé. C’est une réussite totale.
Dorénavant, le Puy du Fou ne cherche plus seulement à cultiver son originalité par rapport à notre concept – le spectacle historique – mais il va aussi, quant à la forme artistique, se porter à la pointe de l’innovation technique : c’est le passé servi par le futur – et même le futurisme. Nous allons marier deux points forts : le charisme original et l’avance technologique.
Ainsi va s’épanouir un autre rêve, qui plane sur l’aire scénique, au-dessus des ruines, depuis longtemps, c’est celui de la verticalité. […]

Depuis des années, trotte dans nos têtes l’urgence de donner à la Cinéscénie la troisième dimension qui manque à son envergure. L’œil humain est un globe qui perçoit aussi bien la hauteur que la largeur. Or, si la Cinéscénie est ultra-panoramique, elle est néanmoins « écrasée », trop horizontale et latérale, pas assez verticale. Le ciel, cette masse noire étoilée, criblée de poèmes inégalés pourrait constituer un prolongement d’espace scénique.
L’invention mettra du temps à émerger. Il y aura des déboires. […]

Le 4 juin 2016, le Puy du Fou a inventé un néologisme, le mot « Neopter ». Ce mot nouveau répond à une révolution technologique qui fait du ciel un espace scénique où il est désormais possible d’accrocher et de faire évoluer des décors.
Les Neopters sont de nouveaux supports de mise en scène. Grâce à leur intelligence embarquée, ils se repèrent dans l’espace de manière autonome et volent en flotte sans aucune intervention humaine. Leur développement a permis de déposer quatre brevets mondiaux. […]

Commentaires fermés sur Le livre de l’été : Le Puy du Fou, un rêve d’enfance, Philippe de Villiers (7)

À lire aussi

Philippe de Villiers : « Comme l’Empire romain, notre pays n’a plus envie de vivre »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articlePour Boulevard Voltaire, Philippe de Villiers …