Editoriaux - Politique - 28 décembre 2018

Le couple Macron est parti en vacances quelque part

Où partir en vacances quand on s’appelle Macron monsieur et madame ? Après la tentative d’incursion, dans le fort de Brégançon, d’une quarantaine de gilets jaunes, la question se pose. Effroyable, entêtante, abominable. Les gilets sont partout. Tenaces, menaçants, putschistes comme pas deux… et mal renseignés. Les locataires n’étaient pas retranchés à l’intérieur du fort. Ou peut-être y étaient-ils ? Arrivés par bateau dans la nuit. Incognito. Personne ne sait.

Les services de l’Élysée ne communiquent pas sur le sujet. Ils sont passés par ici, ils repasseront par là. Le couple présidentiel a choisi la formule vacances mystère. The Magical Mystery Tour. Trois jours ici, deux jours là. Sur le toit de chaque résidence, une vigie scrute l’horizon. À la vue du moindre bout de vêtement jaune, c’est le départ en catastrophe, les souterrains, le déguisement.

À l’occasion du 14 Juillet, Emmanuel Macron pourrait inaugurer la première remontée des Champs-Élysées caché dans le coffre de la voiture. « Il est dedans », commentera le préposé de BFM. « Plié en quatre, mais digne. Bien présent à la tête de l’État. » Puis s’ensuivra une grande fête dans un placard de l’Élysée. Tenue camouflage exigée.

Reverrons-nous un jour Emmanuel Macron ? Le reverrons-nous avant la passation de pouvoir de 2022 ? Amaigri, livide, venant au-devant du petit nouveau pour lui indiquer les planques, les recoins, l’adresse de la nouvelle résidence d’été, classée « secret défense ». Le successeur aura pris soin de ne pas révéler son identité. Masqué, flanqué d’une malle Vuitton renfermant son épouse. Nous ne saurons rien du personnage. Le règne du Big Brother d’Orwell aura commencé pour de bon.

En attendant ce jour, il reste au couple Macron à imaginer les solutions de repli. Apprendre à éviter les jets de tomates, les huées, les « Macron démission ». À s’initier au slalom entre les piquets jaunes qui jalonnent sa descente. Quelle motivation étrange pousse un homme à rester en place dans ces conditions ? Le plus grand mystère ne serait-il pas celui-là ?

À lire aussi

L’ex-ministre italienne comprend le geste du conducteur de bus qui a tenté de brûler vif 51 collégiens

Quelle aurait été la déclaration de cette ex-ministre italienne si le preneur d’otage n’av…