Editoriaux - Table - Videos - 5 février 2018

L’art contemporain est assez rentable, mais pas pour les contribuables

Quand on se penche sur les circuits ordinaires de l’art contemporain, on s’aperçoit très vite que ce sont, avant tout, des circuits financiers. La plupart vont directement de la poche du contribuable à celle de l’artiste conceptuel.

À lire aussi

« Au fond, l’Église fait l’objet d’une campagne de presse aussi dégueulasse que celle dont sont l’objet les gilets jaunes ! »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleOn vous dit qu’on sait mieux que vous ce…