Entretien

Marc-Etienne Lansade : « L’AMF n’a aucun sens. Ces associations sont celles de la carpe et du lapin ! »


Maire Front National de Cogolin (83), conseiller régional de PACA

 

Marc-Étienne Lansade évoque sa nouvelle vie de maire sans étiquette, qui lui a permis de retrouver sa liberté politique. Alors que s’ouvre le centième congrès des maires de France, il réitère son opposition à l’Association des maires de France qui, selon lui, ne sert à rien.

Comment se passe votre nouvelle vie de maire sans étiquette ?

Ma vie de maire sans étiquette se passe d’une façon extrêmement paisible. Je vous avoue que je suis assez heureux d’avoir retrouvé plus qu’une forme d’anonymat, une forme de neutralité vis-à-vis de tout le monde.
Sans vouloir particulièrement faire le paranoïaque, un élu frontiste subit une réelle forme d’acharnement médiatique, administratif et même judiciaire. Cela s’est, pour le moment, fortement allégé me concernant.
Que personne ne se réjouisse, cela n’a pas été le moteur principal de mon départ du Front national, mais un élément accessoire. J’avais surtout une envie de retrouver ma liberté politique et de ne pas devoir cautionner des positions qui ne sont pas du tout les miennes et qui ne sont toujours pas les miennes.
Je vous avoue que je me félicite tous les jours d’avoir pris cette décision.

Vous aviez claqué la porte de l’AMF lors de la dernière cession. Vous reprochiez notamment ces histoires d’interdiction de crèches. Votre point de vue sur l’utilité de l’AMF a-t-il évolué ?

Absolument pas !
Dans les années à venir, des « politicaillards » vont essayer de se précipiter dans cette nouvelle situation liée au non-cumul des mandats.
Il s’agit de tous les gens qui gèrent un exécutif et qui cherchent une position de premier rang.
Nous avons l’exemple d’Estrosi, qui essaie de faire un coup politique avec son association de maires, ou Baroin, qui est à l’AMF.
Tout cela n’a aucun sens !
Finalement, ce qui compte, c’est la politique menée par les élus, par les maires et par les décisionnaires, et certainement pas d’essayer de faire une espèce de syndicat professionnel qui voudrait avoir l’aval de l’ensemble des élus.
Je pense que tout cela doit être extrêmement technique et certainement pas politique.
Certains politiques risquent de disparaître en perdant une position de premier rang, car un maire reste un maire. Il n’a pas de raison d’apparaître politiquement de façon soutenue.
C’est pourquoi ils vont essayer de faire des associations de maires qui sont, en fait, des associations de la carpe et du lapin, car il n’y a pas de sens politique commun entre tous les membres de ces associations.

(Marc-Etienne Lansade tient à préciser qu’il est bien membre de l’AMF 83).

Maire Front National de Cogolin (83), conseiller régional de PACA

POUR ALLER PLUS LOIN