La pétition contre le Brexit : une immense supercherie !

C’est le leitmotiv éternel des médias français aux ordres de la mondialisation. « Le peuple a mal voté » ou « on se méfie du peuple » ou encore « le référendum est très dangereux »… La liste est longue des arrogances et des mépris des « sachants » et autres « spécialistes » qui se trompent sans arrêt, mais sont toujours invités à donner leur avis décalé.

Le plus amusant est, décidément, le loser Sarkozy, qui la ramène en bombant le torse, lui qui a fait revoter sur le NON du peuple français concernant le traité de Lisbonne ! Tout aussi cocasse, Ali Juppé, du haut de son arrogance, qui méprise les vieux en louant les jeunes ; tout juste s’il ne dit pas qu’il faudrait un permis de vote pour seniors, ou les euthanasier à partir de 65 ans, comme le préconisait Attali. L’hôpital qui se moque de la charité… Ainsi va le monde.

Mais qui donc a initié la fameuse pétition, celle qui aurait recueilli 4 millions de signatures au moment où j’écris ces lignes ? Une pétition qui demande de voter à nouveau et qui n’aura, de toute façon, aucun effet… Son objet ? Semer le trouble dans les esprits eurosceptiques, bien sûr, alors que les Bourses commencent à remonter ! The Telegraph annonçait, lundi soir, que déjà 77.000 fausses signatures auraient été effacées et que des hackers avaient revendiqué que cette pétition est une farce !

Sur BFM et autres chaînes d’informations franchouillardes en continu, dont une en grève, on continue à nous chanter que la Grande-Bretagne s’est réveillée avec la « gueule de bois ». En France, soit les commentateurs ne savent pas lire l’anglais, soit ils sont de mauvaise foi. Ou bien les deux à la fois. Cela dans le but de freiner les ardeurs d’un éventuel Frexit, qui pourrait intervenir plus vite que prévu, aiguillonné par le FN et le reste de la dissidence.

Puisque The Telegraph nous explique que cette pétition est une farce, plus besoin de révéler le nom du lanceur de la pétition. Nous éviterons, ainsi, de lui faire de la publicité. On a même fait voter 39.411 résidents du Vatican, c’est dire la supercherie ! Car, faut-il le rappeler, on ne compte que 800 résidents au Vatican…

En Corée du Nord, pays isolationniste comme chacun sait, 23.778 personnes se seraient énervées contre le Brexit et auraient également signé la pétition ! Et ainsi, autour du monde, des internautes qui n’ont rien à voir avec les citoyens britanniques et qui n’en ont pas la nationalité ont voté… Au moins le Telegraph est-il honnête en nous révélant cette escroquerie. Il s’agit, en réalité, d’internautes fûtés qui auraient simplement dissimulé leurs vraies localisations et leurs adresses IP en utilisant des serveurs proxy. D’autres possibilités sont évoquées. Des encodeurs d’ordinateurs auraient utilisé des scripts spéciaux ou un système générant automatiquement de fausses signatures.

Ces manœuvres ne font que démontrer que nous sommes désormais en guerre réelle de l’establishment globalisé contre les peuples qui ne veulent plus s’en laisser compter. Sachons résister à ces manipulations, et vous verrez qui se réveillera avec la gueule de bois !

À lire aussi

« Erdoğan est un héros de la démocratie »

C’est une pancarte brandie durant l’imposante manifestation conquérante pro-Erdoğan à Colo…