Vous n’irez plus en Alsace-Lorraine mais en… Nouvelle-Austrasie

Journaliste

Ancien grand reporter à France 3 Alsace, il passe son temps entre l’Alsace et la Grèce.

 

Le délire continue : après la dissolution de l’Alsace et de la Lorraine accouplées à Champagne-Ardenne dans un Grand Est territorial, voilà que les noms mêmes de ces régions vont disparaître au profit d’appellations plus ou moins fantaisistes qui viennent d’être dévoilées. Tenez-vous bien : vous n’irez plus en Alsace ou en Lorraine, mais en Nouvelle Austrasie ou en Acalie… Des noms tirés d’Astérix ou poisson d’avril prématuré ? Que nenni, le conseil régional du Grand Est vient de révéler les trois noms privilégiés par le groupe d’experts en charge de réfléchir à la nouvelle appellation du Grand Est…

La nouvelle grande région s’appellera au choix Acalie, Nouvelle-Austrasie ou Rhin-Champagne. Ce sera aux citoyens de se prononcer, sur Internet ou par courrier, d’ici le mois d’avril. Acalie, expliquent nos experts aux ignares, prolonge l’acronyme ACAL, qui désigne la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Nouvelle-Austrasie, pour les mêmes ignares, ressuscite l’Austrasie, ce lointain royaume franc de l’époque mérovingienne, qui s’étendait des bassins de la Meuse et de la Moselle jusqu’au Rhin, mais n’incluait ni Reims ni Strasbourg.

Alors, Nouvelle-Austrasie ou plutôt… Nouvel-Ostracisme, comme pour l’appellation Rhin-Champagne, qui ignore délibérément la Lorraine ?

Les railleries s’en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux, y compris de la part de l’ancien président de la région Lorraine Jean-Pierre Masseret : « Les trois noms proposés pour désigner la nouvelle région frisent le ridicule. J’espère que c’est une mauvaise blague, sinon on prend les fourches! » Chiche ! Quant à l’ancien candidat à la présidence de la région, le FN Florian Philippot, il dénonce le « bide de la procédure Richert pour nommer ACAL et l’absurdité des trois noms : gardons Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine ». C’est-à-dire ? Nouvelle-Austrasie ou Nouvelle-Papouasie ?

Il n’y a pas que le Grand Est qui est concerné par ce charivari : avec la refonte des régions en France, plusieurs d’entre elles doivent trouver de nouvelles appellations. Ce lundi, plus au nord, le conseil régional de Nord-Pas-de-Calais-Picardie décidera entre Hauts-de-France, Nord-de-France ou Terres-du-Nord, trois options sélectionnées après consultation des lycéens et apprentis.

Plus au Sud, avec « Aliénor », « Cœur d’Europe », « Aura », « Occitanie » ou « Sud de France », la foire aux noms continuera pour les autres nouvelles régions issues du découpage territorial. En Auvergne-Rhône-Alpes, c’est carrément le délire dans certaines propositions, d’Arpitanie à Rhôvergne, en passant par Startiflette, Valrhônie, Rhônava, ou Vulcanialpes… Certains ne manquent pas d’humour, comme ce « Apoil » pour rebaptiser le nouvel ensemble réunissant l’Aquitaine, le Poitou-Charentes et le Limousin…

José Meidinger
Journaliste
Ancien grand reporter à France 3 Alsace, il passe son temps entre l’Alsace et la Grèce.

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Recevez gratuitement nos articles !


Ancien grand reporter à France 3 Alsace, il passe son temps entre l’Alsace et la Grèce.

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.