Valls nous ment : l’immigration clandestine explose !

Journaliste
 

Il est le « Viagra » d’un gouvernement qui bande mou. Valls l’autoritaire, Valls, l’homme de la gauche dite réaliste, celle qui affronterait les problèmes sans tabous. Une gauche qui soit-disant ne craindrait pas de s’attaquer à l’immigration illégale… Le masque est en train de tomber : les chiffres publiés ce dimanche par Le Figaro confirment que le ministre de l’Intérieur n’est là que pour jouer un rôle, comme Sarko avant lui. On s’agite, on se tient bien droit face caméra et on parle ferme… pendant que l’immigration clandestine — sans compter la « légale » — explose !

Si on était conspirationniste, on pourrait croire que tout est voulu, qu’il faut que l’invasion commencée il y a 40 ans se poursuive jusqu’à la submersion totale de la population indigène. Et qu’en attendant, on s’en tienne à « gérer » la sourde colère populaire, en la dirigeant vers des phénomènes périphériques, Roms ou autres plombiers polonais. Et puis le FN n’est qu’à 20 %. Pas vraiment dangereux. Il y aura toujours des NKM ou des Fillon pour faire « barrage » !

Car, dans les faits, rien n’a changé depuis Mitterrand : fidèle à sa folle idéologie soixante-huitarde, le socialisme continue d’ouvrir les vannes. « Dans l’agglomération parisienne, en un an, les “constats d’infraction aux conditions générales d’entrée et de séjour des étrangers” ont diminué de plus de 61 %. Depuis janvier, la baisse est de plus de 87 %. Et même de 93 % en avril (113 clandestins contrôlés contre 1.640 le même mois de l’année précédente). » Ce qui signifie clairement que l’État abandonne peu à peu la répression contre les sans-papiers.

On apprend aussi qu’en France, selon l’ONDRP (Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales), les constats d’infraction à la législation sur les étrangers sont passés, côté police, de 81.000 à 49.000 en un an (-39 %) et de 9.000 faits à 6.600, côté gendarmerie (-27 %). Les forces de l’ordre ont visiblement pour consigne de laisser faire. Et puis à quoi bon renvoyer des immigrés qui reviendront de toute façon par un autre moyen ?

Même Hortefeux et Ciotti, « foudres de guerre » en mousse de l’UMP, sont choqués de ce laxisme insensé alors que nos voisins anglais envisagent de restreindre férocement l’immigration !

Le cercle vicieux tourne de plus en plus vite, et l’immigration clandestine, de moins en moins contrôlée, va finir par se mêler au fleuve de l’immigration familiale. En analysant la politique migratoire sur le long terme, il paraît évident que le PS et ses alliés préparent le peuple français à l’irréversible. Un jour, ce sera le droit de vote pour les étrangers, un autre le quasi-abandon des expulsions, pour arriver mathématiquement à l’objectif final : la mise en minorité ethnique des Français de souche européenne, d’abord dans des « poches » territoriales, ensuite sur l’ensemble du pays. Valls ne fait que suivre Sarkozy. Nous sommes en route vers l’inconnu.

Article intéressant ?
Faites-le savoir sur facebook ou twitter !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.