Faut-il voiler les femmes corses ?


Auteur pour la télévision.

 

En réaction au reportage de France 2 qui montrait un café de Sevran où les femmes n’étaient pas les bienvenues, Maurice Szafran, ex-patron de Marianne, affirme sur le plateau de Canal++ qu’il en est de même dans les bars situés sur une île du sud de la France… L’homme procède par sous-entendus et ne nomme pas la Corse. La peur des représailles. Pas envie d’être honni sur l’île de beauté, hué, pourchassé, coupé en rondelles et intégré dans une quelconque charcutaille locale. Le saucisson d’âne aromatisé au Maurice Szafran. Son cauchemar.

Donc, d’après ce mythomane, en Corse, les clients de bar regardent de travers toute femme qui s’avise de venir s’asseoir en terrasse ou derrière le comptoir… Décidément, le bisoubobo est prêt à tout pour dédramatiser ce refus de toute présence féminine dans les quartiers musulmans. Bientôt, ce seront les Français qui auront inspiré cette exclusion à la culture islamique. Ils ne font que nous copier, mon pauvre monsieur… Les Corses voilent leurs femmes depuis des siècles, les Bretons les recouvrent d’une coiffe intégrale, les Alsaciens idem… Allez… Nous ne sommes pas en position de leur donner des leçons sur ce sujet.

Il faut considérer le problème dans son entièreté, il n’y a pas que dans le 93 que les femmes sont mal accueillies dans les bars, persiste l’invité du « Grand Journal ». Sur ce point, notre bon Maurice a raison. Il n’y a pas que dans le 93. En Algérie aussi, en Tunisie, au Maroc, en Égypte, dans certains quartiers de Marseille, de Lyon, de Lille, etc. Le 93 n’a pas le monopole de l’apartheid anti-femmes.

Mais à quoi bon lutter contre ce phénomène puisque les femmes musulmanes des quartiers concernés sont parties prenantes de cette exclusion ? Nullement gênées par cette interdiction tacite. L’Occidental se trompe de combat. Dans cette affaire, la gent masculine n’a pas le monopole du Moyen Âge. C’est un ensemble culturel qui est à prendre ou à laisser. Excepté quelques très rares militantes musulmanes, l’immense majorité adhère au concept. Les bien-pensants n’ont toujours pas compris qu’ils avaient importé un mode de fonctionnement global. Une mécanique bien huilée. Revoir le rôle de la femme dans la culture musulmane reviendrait à réviser toute la copie islamique. La cause est perdue d’avance.

À moitié conscient de cette réalité, plutôt gênés aux entournures, les Maurice Szafran de tous les plateaux de télévision tentent le coup de la diversion. Inventent une autre réalité mais se prennent les pieds dans le tapis oriental. Ironiquement, un reporter de France 3 Corse est allé sur le terrain démontrer l’ineptie de l’accusation… À bien y regarder, les femmes semblent majoritaires sur la terrasse choisie pour le reportage. Diable ! Les hommes seraient-ils triquards dans les bars d’Ajaccio ? Chassés par les clientes à coups de rouleau à pâtisserie ? Maurice Szafran doit se rendre sur place pour enquêter… Les charcutiers corses s’occuperont de son hébergement.

Auteur pour la télévision.

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

SOUVENIRS

Les commentaires sur cette page sont fermés.