Palestine - Israel

Israël a le droit de vivre !

Artiste peintre
 

Quelques années après la Shoah, la moindre critique vis-à-vis d’Israël valait à son auteur d’être voué aux gémonies. Les temps ont changé : aujourd’hui, quand vous soutenez Israël, sans raison apparente dans le cas où vous ne seriez pas juif, vous êtes traité de fasciste. Le soutien à Israël est d’une nature tellement ignoble que vous risquez votre peau, pour peu que de faux « Insoumis » vous chopent en meute bien-pensante. 

Quel est donc le rêve secret des islamo-gauchistes qui tiennent le pavé (on fête, du reste, actuellement, le cinquantenaire du pavé sous la plage) ?

Leur rêve est-il une nouvelle Shoah ? 

Que Tsahal cède devant la horde haineuse qui sacrifie ses enfants, et c’en est fait de l’État hébreux, seul pays de recours pour un peuple ayant vécu la tentative d’extermination. 

Usuriers, les Juifs ? Comment nommer, alors, ceux qui les spolièrent de tous leurs biens au gré des crises nationales ?
 
Égoïstes, les Juifs, eux qui dotèrent l’humanité de tant de prix Nobel ?

Racistes, les Juifs, qui permettent à leurs citoyens arabes de servir dans leur armée ? 

Certes, être juif ne garantit pas la probité, certes. Être savoyard non plus, dit-on.

On a fait le reproche aux Juifs d’errer… maintenant qu’ils ont un pays, certains souhaiteraient qu’ils le laissent en s’excusant et aillent par eux-mêmes plonger dans la mer. 

Les Juifs sont les éternels boucs émissaires des envieux. Dans le monde arabe, on leur envie le Livre, car ils demeurent aux yeux des musulmans les maîtres du monothéisme. Un immense racisme théologique déforme les visages des assaillants anti-israéliens qui, eux aussi, rêvent de Shoah, pour plaire à Dieu, à leur dieu, issu de celui des maîtres juifs qui dialoguent avec Lui plutôt que de se prosterner sans fin sous Sa colère. 

Il s’agit davantage d’une joute messianique que d’une affaire de terre. 

Ajoutons, de manière légère – et sans faire la moindre généralité amalgamante -, que si l’on donne un bout de terre à tel, il créera un hôtel avec vue imprenable sur la côte tandis que, souvent, tel autre ne finira que péniblement la construction de son lieu de culte, pourtant financé par la communauté internationale. 

Les Juifs ne demandent qu’à pouvoir vivre sans péril, enfin. Ils ne quémandent pas, et refusent semble-t-il la pleurnicherie (qui leur est parfois reprochée par arrogance). 

Ils se défendent. 

Vu de France, cette étrangeté étonne beaucoup : des gens qui défendent leur patrie. Certains nomment cela « fascisme ». 

Imaginons (pure fantaisie) que, demain, des hordes haineuses surgissent en France (pardonnez à l’imagination d’un fou), qu’attendrions-nous des forces de l’ordre ?

L’exact contraire de ce que l’islamo-gauchisme voudrait.

Selon ce scénario – tout à fait invraisemblable, il est vrai -, nous deviendrions les Juifs de l’Europe. Nous serions haïs. Nous découvririons ce qu’est l’iniquité. 

Israël a le droit de vivre, ce confetti territorial ne prive pas les pays arabes d’un grand espace vital. Nous assistons à une guerre de religion et de conquête.

Cet article a été lu 5089 fois
Cette statistique n'est pas mise à jour en temps réel