Editoriaux - 28 juin 2018

Interpellations d’individus liés à l’ultra-droite : merci, Gégé !

Merci, Gégé.

Oui, je tiens à remercier Gérard Collomb (« Gégé », pour les intimes) qui, dans un tweet enflammé, a chaleureusement félicité l’un de ses services : « Interpellations d’individus liés à l’ultra-droite, soupçonnés de passage à l’acte : je salue l’engagement constant de la DGSI qui veille au quotidien à la protection des Français face à toute action violente, d’où qu’elle vienne. »

Bravo aux fins limiers qui ont réussi à arrêter une dizaine de très dangereux terroristes qui « auraient souhaité se venger des attentats commis en France », dixit LCI.

On l’a donc échappé belle, grâce notamment à une opération d’envergure nationale et à l’action musclée des superpoliciers du RAID !

Imaginez-vous que ces dangereux malfaisants soient passés à l’acte. Qu’ils aient occis un pauvre iman radical ? Qu’auraient fait les proches de cet iman ? Ben, à leur tour, ils auraient pris les armes pour le venger, et c’est ainsi que la guerre civile aurait éclaté dans ce beau pays de France.

Heureusement, il ne faut pas en conter aux petits gars de Gégé…

Ils ont bien compris que le risque ne vient pas des imams et de leurs compères, mais de ces salopards de l’extrême droite qui ne cherchent rien d’autre que la guerre civile.

Des enfoirés, ces gens-là, c’est moi qui vous le dis.

Quoi, les djellabas ? Quoi, les crânes rasés et la longue barbe ? Quoi, les femmes voilées ? Quoi, les prêches en arabe ? Quoi, les écoles coraniques ?

Un peu de réflexion, voyons, ces gens-là cultivent leurs valeurs, un point c’est tout. Avec eux, pas de risque de guerre civile. Peut-être quelques sautes d’humeur bien compréhensibles dans ce pays de franchouillards xénophobes, mais rien d’autre.

Deux trucs me chiffonnent, cependant.

Combien de personnes ces salopards d’extrême droite ont-ils déjà trucidées ? Nous cacherait-on la vérité ?

Comment se fait-il que les petits gars de la DGSI, si prompts à mettre le grappin sur « les individus soupçonnés de passage à l’acte », ne parviennent pas à empêcher les gentils Black Blocs de tout casser sur le parcours des manifs ?

Faut que j’en parle à Gégé, c’est sûr qu’il a l’explication.

Commentaires fermés sur Interpellations d’individus liés à l’ultra-droite : merci, Gégé !

À lire aussi

Chronique d’une déroute annoncée

L'opération Chammal ne figurera pas parmi la liste des grandes batailles de nos armées. …