Editoriaux - Sport - 12 juillet 2014

Huit raisons de ne pas rater la finale de ce soir !

Parce qu’elle se joue au Maracanã, temple du football

Inauguré en 1950, le stade de Rio est alors le plus grand du monde. Pour le dernier match de la coupe du monde 50, il accueille environ 200 000 spectateurs, littéralement anéantis par l’incroyable victoire de l’Uruguay qui prive le Brésil du titre tant attendu. Le gardien de but (noir) du Brésil devient le bouc émissaire de tout un peuple. Des années plus tard, insulté dans la rue, rejeté par tous, il récupérera les poteaux en bois de sa cage de l’époque….et les brûlera dans son jardin. En 1989, pour la finale de la Copa America, Romario venge le Brésil et marque l’unique but de la finale face à …l’Uruguay, devant 170 000 fans.

Parce que des joueurs exceptionnels fouleront la pelouse

Dire que quand il était petit, les médecins l’avaient condamné : en 2014, Messi l’argentin est considéré comme le meilleur joueur du monde. Mais ses collègues, Higuain ou di Maria sont également fabuleux. En face, les Allemands disposent d’un Müller en état de grâce. Ne ratez pas Özil, le joueur d’origine turque qui vous hypnotise par ses yeux globuleux et ses passes mortelles ! Vous voulez de l’Allemand, du vrai, à l’ancienne, et bien le sinistre Kroos et le hargneux Schweinsteiger -qui auraient pu sans problème jouer dans Le vieux Fusil »- ne vous décevront pas !

Parce que l’homme aux mains de fer sera dans les cages

Est-il le meilleur goal du monde ? C’est possible : Manuel Neuer, outre le fait d’être un beau bébé (1 m 93) s’est illustré dans la compétition par sa rigueur toute teutonne. Et puis…ses mains de fer, qui ont fait pleurer les Bleus et Benzenul…

Parce que les Allemands ne joueront pas en vert

En 1986, pour leur seconde finale mondiale d’affilée, les Germains avaient opté pour un étrange maillot vert ! Ce soir, ils reviendront à leur classique tunique blanche ornée d’un scapulaire sombre. Ce sera mieux que leur bizarre maillot de club aux rayures rouges et noires porté en demi-finale !

Parce que Argentine-Allemagne est un classico

Ce sera la troisième finale entre les deux nations, après celle de 1986 (victoire argentine 3 à 2) et celle de 1990 (revanche allemande 1 à 0). Une belle donc, qui promet beaucoup.

Parce que la Coupe du monde c’est tous les 4 ans

Il faudra attendre jusqu’en 2018 pour revivre ces grands moments footballistiques. C’est quand même long à l’échelle d’une vie. Encore faut-il que Dieu vous la prête d’ici là.

Parce que Miroslav Klose peut s’envoler à jamais

L’Allemand Klose est devenu contre le Brésil le meilleur marqueur de tous les temps en coupe du monde (16 buts). Si le gaillard score encore pour ses adieux, il sera peut-être à jamais au sommet !

Parce que le vaincu ira en enfer

L’Allemagne n’a rien gagné depuis l’Euro 1996. Une anomalie. Une défaite serait très mal vécue au pays. Pour l’Argentine, où la crise économique sévit de nouveau, soulever le trophée est…indispensable, surtout chez le rival brésilien !

Cher lecteur,
Nous travaillons d'arrache-pied pour donner de l'information alternative gratuite et de qualité à plus d'un million et demi de personnes.
Ce travail n'existe que grâce à la générosité de citoyens qui ont à cœur de lutter contre
les mensonges du politiquement correct et de rétablir la liberté d'expression en France.
Si vous acceptez d'aider Boulevard Voltaire dans cette mission salutaire pour notre pays, s'il vous plaît cliquez sur le bouton ci-dessous :


D'avance, un grand merci !
L'équipe de Boulevard Voltaire

À lire aussi

Le gay de l’année victime de discrimination !

Matthieu Chartraire est le symbole de cette bataille culturelle perdue pour la gauche. …