Un présentateur vedette belge dans la tourmente pour « amalgame »

Collaborateur parlementaire belge
Son blog
 

Alain Simons est, en Belgique, un animateur populaire qui connut son heure de gloire au tournant des années nonante et qui anime, depuis, des émissions en télévision ou en radio, sur RTL tout d’abord, à la RTBF, radio-télévision publique, ensuite. Pour tenter une comparaison, l’homme serait le Jean-Pierre Foucault belge et anima, d’ailleurs, la version noir jaune rouge de « Qui veut gagner des millions ? »
 
Ce mardi, sur les antennes de « VivaCité », l’animateur a pourtant dérapé, au sens où l’entend la police de la pensée, en visant les gitans : 

« Je vous signale quand même la présence de gitans dans la région de Loverval, Gerpinnes, Somzée et les environs. Ils se déplacent dans une camionnette grise et aussi une Mercedes bleu foncé avec des plaques françaises. Voil, faites attention, on ne sait jamais, fermez bien les portes. Si vous avez des trucs volables chez vous, faites attention. »

​‌”

 
Rapidement, la meute s’est ruée sur le malheureux. Les médias, dans leur chœur harmonieux, ont repris l’information. Unia, l’ex-Centre interfédéral pour l’égalité des chances, a ouvert, dès le lendemain, un signalement en auto-saisine. La machine s’est emballée.
 
Alain Simons peut craindre pour sa carrière.
 
En 2013, le sympathique Luc Trullemans, présentateur de la météo sur RTL-TVI, jouissant d’une grande popularité auprès du grand public, fut licencié après avoir relayé, sur son mur Facebook, des propos enjoignant aux étrangers « de s’intégrer ou de dégager ». Le coup de colère fit suite à un accrochage avec un automobiliste d’origine étrangère. L’homme n’aura pas droit à faire valoir des circonstances atténuantes. Il fit une brève carrière politique au Parti populaire (droite populiste) qu’il a quitté pour endosser le rôle de météorologue de l’aventure « Solar Impulse ».
 
L’ancien international belge de football Philippe Vande Walle, aujourd’hui entraîneur des gardiens au Standard de Liège, fut quant à lui suspendu d’antenne de la RTBF pour avoir osé tweeté, à propos d’un joueur belgo-marocain hésitant entre les deux équipes représentatives : « Bakkali Diable Rouge (ndlr : surnom des joueurs de l’équipe nationale belge)… “Je sais pas encore”. Ca commence à me pomper l’air ! Des “purs Belges” (Meunier, Vossen) viennent en rampant. »
 
En France, Jean-Pierre Pernaut, dernièrement épinglé pour avoir effectué un parallèle entre la situation des migrants et des SDF, s’en est finalement sorti sans trop de dommages. En Belgique, la police de la pensée est plus féroce encore : gare à ceux qui dérapent !

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
6167

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

SOUVENIRS

Les commentaires sur cette page sont fermés.

Vues : Array