Editoriaux - Histoire - Livres - Table - 6 janvier 2018

Gerbert Rambaud, La France et l’islam au fil de l’histoire – Quinze siècles de relations tumultueuses

Cliquez pour acheter

Parmi les nombreux ouvrages sortis en 2017 à propos de l’islam, celui de Gerbert Rambaud nous décrit la relation historique, multiséculaire, entre la France et l’islam.

On y découvre la France au cœur de cette relation. Affrontements, confrontations en vue de conquête territoriale, alliances puis cohabitations. Le livre captivant de Gerbert Rambaud nous fait revivre ses pages les plus violentes, les plus épiques, souvent ignorées ou oubliées. Ce livre est un livre d’Histoire mais il ne cède jamais au scientisme rébarbatif : on lit le style simple et vivant de Rambaud comme on le ferait du travail d’un grand journaliste d’investigation.

La France a, au cours des siècles, hésité et varié sur la stratégie à l’égard de l’islam. Ce dernier, profitant du vide créé à la chute de l’Empire romain d’Occident, en cent ans, conquiert presque tout son territoire et se confronte à nous avec les batailles de Toulouse, puis de Sens et finalement de Poitiers (732), tout en revenant encore, deux siècles plus tard, enlever le père abbé de Cluny en 963 et occuper une partie de la Provence qu’il conviendra de libérer…

Il y a aussi ces périodes extraordinaires, héroïques : la reconquête en Terre sainte aux XIIe et XIIIe siècles et son système féodal, au fond – ne fût-ce l’islam -, analogue à l’époque en Occident et en Orient, avec ses alliances, traités de paix, mariages mixtes, suzerains chrétiens et vassaux mahométans. Le très érudit et passionnant travail de Gerbert Rambaud, minutieux et rigoureusement sourcé, jamais lassant, ouvre bien des portes oubliées sur ce passé qui nous a fabriqués, chrétiens et musulmans.

Captivé, on le suit effeuillant les siècles et nous faisant découvrir ces épisodes souvent méconnus entre François Ier et Soliman le Magnifique (rappelant la protection, toujours diplomatiquement valide, de la France sur les lieux saints) ; le projet mûri par Louis XIII (un de nos plus grands rois) de reprendre Constantinople ; les résistances douloureuses de la Corse…

Quelques fugitifs regrets, toutefois, à tempérer par l’immensité du sujet.

On aurait aimé lire plus sur la geste de la Terre sainte, Saint Louis et sa stratégie pour diviser le monde islamique, débarquant en Tunisie pour prendre les Turcs à revers, plan génial qui n’échoua qu’en raison du décès épidémique du roi. Autre regret, sur l’Algérie : le bilan économique de la colonisation française est peu évoqué, même si les causes de la prise d’Alger sont utilement rappelées eu égard à la piraterie.

Quel avenir souhaitable pour la France dans son rapport à l’islam ? Rambaud évoque des pistes : mais la réforme de l’islam est-elle possible ? N’avons-nous pas déjà raté l’assimilation ? La France finira-t-elle comme ont fini les civilisations pourtant majoritairement chrétiennes d’Irak, Syrie, Égypte ? Ne lit-on pas des scénarios passés dont nous sommes aujourd’hui les témoins aveugles ?

Ce livre demeurera une contribution indispensable à la compréhension de l’Histoire de France, elle-même issue de sa géographie, comme le disaient Michelet, Renan et Bainville. Selon nous, ce livre est le premier panorama d’un sujet redevenu central pour l’avenir de la France.

Commentaires fermés sur Gerbert Rambaud, La France et l’islam au fil de l’histoire – Quinze siècles de relations tumultueuses

À lire aussi

Macron et la Russie : rien n’est gagné !

La France doit proposer à la Russie une alliance historique préférentielle. …