Les socialistes souhaitent encore accentuer la défrancisation de la République

Juriste

SG du Collectif Culture, Libertés et Création du RBM

 

Consécutivement à la terrible série d’attentats de l’année 2015, un groupe de travail s’est formé au Parti socialiste pour plancher sur la « cohésion républicaine ». Première incohérence : quel rapport entre des attentats terroristes islamistes et la « cohésion républicaine » ? Nous nageons une fois de plus dans les eaux troubles de la confusion mentale propre à la pensée politique des quarante dernières années. Pour répondre au mal qui a engendré la présence terroriste sur notre sol, c’est-à-dire l’immigration de masse, corollaire de l’islamisation progressive de pans entiers du territoire, les socialistes entendent accélérer le processus de défrancisation de la République. Criminel.

Face au terrorisme islamiste, au communautarisme qui gangrène certains quartiers et malmène la laïcité, notre tâche consiste à distinguer, parmi les pratiques islamiques, celles qui peuvent être acceptables sur le territoire national de celles qui ne le sont pas. C’est tout, et c’est déjà beaucoup. Les réponses à apporter à ceux qui nous font la guerre sont donc avant tout légales, sécuritaires et militaires. Il est inutile et vain de s’engager dans une course théologique qui ne nous concerne pas. De la même façon, les discours spiritualistes au ras des pâquerettes sont aussi stériles que les incantations « vivre-ensemblistes » rabâchées à longueur d’émissions et de colloques. Pour toutes ces raisons, le groupe de travail sur la « cohésion républicaine » était voué à échouer dès sa conception.

Quelques propositions sont sorties de ces séances de thérapie collective pour bobos, lesquelles ont été compilées dans un « rapport d’étape » publié sur le site du Parti socialiste le 1er février et présenté le même jour lors du rassemblement des secrétaires de section à la Maison de la Mutualité, lors d’un grand raout organisé par Jean-Christophe Cambadélis. Le rapport de cinq pages est proprement hallucinant, amalgamant les concepts creux dans un gloubi-boulga moralisateur dont seuls les sociétalistes d’obédience Terra Nova ont le secret. Dans l’introduction, Éric Zemmour et le Front national sont considérés comme des dangers pour la République, au même titre que les terroristes de l’État islamique.

Mais de quelle République parle-t-on ? Une République ouverte aux quatre vents de la mondialisation ? Une République soumise à des sociétés transnationales et à Bruxelles ? Une République livrée à l’immigration de masse ? Une République n’assurant pas ses missions régaliennes ? Une République qui ne distingue plus les nationaux des étrangers, contrairement à ses principes constitutifs ? Une République qui oublie la France et se prend pour une ONU au rabais ? Oui, c’est bien leur République, et elle ne ressemble que de loin à ce que fut jadis la République française.

Comment, alors, s’étonner que ces gens puissent vouloir encourager le développement des établissements scolaires musulmans, bafouant la laïcité pour se soumettre à la logique communautaire des sociétés multiculturelles ? Ils ont voulu la société multiculturelle, et celle-ci ne cadre pas avec un vrai système politique républicain. Le Parti socialiste, et avec lui les partis dits de « droite », ont détruit la « cohésion républicaine » qu’ils appellent aujourd’hui de leurs vœux. Nous ne faisons que constater que leur utopie est devenue notre cauchemar. Pourtant, ils osent nous rendre responsables de leurs torts.

Heureusement, tous ne se sont pas abandonnés à la trahison. Emmanuel Maurel, député français au Parlement européen, a ainsi déclaré : « Je n’ai jamais lu ce texte et je n’en partage pas les options. Je n’y ai pas été associé, pas plus que mes collègues dont le nom est mentionné. » Espérons qu’il ouvre les yeux sur la nature de son parti, profondément opposé à tout ce qui définit l’esprit français.

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Recevez gratuitement nos articles !


SG du Collectif Culture, Libertés et Création du RBM

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.