À SUIVRE

Florian Philippot : enfin le coming out !

Voyageur
 

On demande régulièrement à la presse de respecter un embargo sur telle ou telle information. L’embargo le plus connu du public, c’est la révélation des résultats des sondages de sortie des urnes, qui est obligatoire jusqu’à l’heure de fermeture des bureaux des grandes villes. Mais il y a d’autres embargos quasiment chaque jour. Ça peut même se nicher dans des infos étonnantes : ainsi, je me souviens que la famille de Sinatra avait demandé de respecter un embargo sur l’annonce de son décès jusqu’à telle heure, le temps que toute sa famille étendue soit prévenue en privé, fuseau horaire après fuseau horaire.

L’information que nous révélons ce samedi matin, nous la connaissions depuis quelques jours, mais nous avons comme il se doit tenu l’embargo jusqu’à vendredi soir minuit, pour respecter le vœu de celui qu’on décrira désormais comme « l’ex-Mazarin de Marine » : Florian Philippot.

L’information n’étonnera que ceux qui sont décidément éloignés des cercles où l’on cause, mais elle est désormais officielle : Florian Philippot rejoint l’équipe d’En Marche !, autour d’Emmanuel Macron.

« Je continue mon cheminement politique. Après avoir ressuscité Jean-Pierre Chevènement, après avoir inventé Marine Le Pen, j’ai constaté que si je voulais porter mon corpus philosophique au pouvoir, je me devais de rejoindre l’équipe qui porte désormais les aspirations de la France entière : En Marche ! »

​‌”

Laurent Ruquier, contacté par la rédaction de Boulevard Voltaire, nous explique qu’il est aujourd’hui devant un dilemme :

« Non seulement le comptage du temps de parole de Florian doit être attribué à un nouveau candidat, mais nous devons aussi, avec mes chroniqueurs, revoir totalement notre approche humaine. Je ne peux pas décemment traiter de la même manière un homme de progrès qui a rejoint Emmanuel comme je traitais celui que nous considérions – il faut bien l’avouer – comme une ordure ! »

​‌”

Clémentine Célarié, interrogée à son tour, confirme :

« Non seulement je ne refuserai plus sa poignée de main, mais je crois même que je vais l’embrasser sur la bouche ! Et, télévisuellement, j’ai une sacrée expérience dans ce domaine !

Les réactions, au FN, semblent en revanche plus mitigées. On a vu le président d’honneur – l’est-il encore ? Tout ceci est bien flou – crier, les bras en croix :

« Sus à la racaille financière du lobby giscardo-rothschildien ! Philippot delenda est ! Et regarde-moi comme je lève les couleurs, à mon âge, mon mignon ! »

​‌”

En revanche, du côté d’Emmanuel Macron, aucune réaction dans l’immédiat. La rédaction de Boulevard Voltaire se donne 24 heures – et pas une minute de plus – pour tenter de savoir quelle position adoptera notre futur président de la République face à cette recrue inattendue.

24 heures, ce devrait être suffisant pour que tout revienne ensuite au calme.

Quelle campagne, décidément !

NDLR : Cet article fut publié le 1er avril 2017… ;-)

POUR ALLER PLUS LOIN