Editoriaux - Religion - Union Européenne - 20 avril 2018

Face au choc des civilisations … l’Europe des nations !

« Refonder l’Europe », telle est l’ambition d’Emmanuel Macron.

Le Président français a défendu, devant les eurodéputés, la création d’un « programme européen » pour financer l’accueil des réfugiés ainsi que l’idée de création d’un budget propre à la zone euro. Il a plaidé avec insistance pour une « souveraineté réinventée » face à une prétendue « tentation autoritaire ».

En réalité, l’autoritarisme se trouve plutôt du côté de la Commission européenne, qui entend se substituer aux nations pour imposer ses orientations aux peuples qui n’en veulent pas. Car l’identité des nations que nous défendons n’est pas un poids mais une arme et un bouclier dans la mondialisation. Elle doit devenir un facteur de réussite et de rayonnement. L’Europe de Bruxelles, qui détruit la souveraineté des États, n’est pas une solution appropriée face au choc de civilisation que nous connaissons. La seule renaissance possible, la vraie refondation de l’Europe doit s’enraciner dans nos nations et dans notre civilisation commune.

La construction européenne et la défense de notre identité peuvent prospérer concomitamment à travers un projet qui s’enracinerait dans la fidélité à nos valeurs mais qui, dans le même temps, répondrait aux réalités du monde aujourd’hui. Notre projet, c’est la synthèse féconde entre tradition et modernité. Pour le Président Macron, il n’y aurait en effet qu’une seule alternative : ou on soutient l’Europe de Bruxelles ou on sombre dans le camp du repli et du rejet. Mais la réalité, c’est précisément qu’il y a une autre voie.

Notre identité n’est pas seulement nationale, elle est civilisationnelle. Elle n’est pas seulement française, elle est européenne. L’appartenance à notre nation est capitale car elle est une part de nous-mêmes. Une part qui définit notre place dans l’espace et dans le temps et sans laquelle nous serions des orphelins déshérités. Une part dont nous pouvons être fiers car notre identité française est d’une richesse exceptionnelle.

Cependant, notre identité européenne est aussi une réalité forte et brillante qui vient compléter et amplifier ce que nous apporte notre nation.

Nous en voulons pour preuve l’immigration massive et incontrôlée qui déferle sur notre sol, compromet notre identité et conduit à un réel antagonisme de civilisation. Le problème ne vient pas de la nationalité des migrants ou de celle des populations chez qui ils s’installent. Le problème vient de ce qu’ils appartiennent à la civilisation islamique ou africaine et qu’ils s’implantent dans des pays de civilisation européenne et chrétienne ! Et cette réalité, chacun la vit au quotidien. Car ces migrants que nous impose l’Union européenne nous sont totalement étrangers. Nous n’avons pas la même religion, ni les mêmes racines, ni les mêmes valeurs, ni le même mode de vie. Une configuration qui crée sur notre sol un antagonisme civilisationnel, un choc des civilisations entre la nôtre et la leur.

« Refonder l’Europe », oui ! L’Europe des nations, des coopérations et des protections : tel est l’avenir que nous voulons écrire pour les peuples !

Commentaires fermés sur Face au choc des civilisations … l’Europe des nations !

À lire aussi

Le terrorisme des esprits prépare le terrorisme islamiste !

Les coupables de cette rupture de transmission sont désormais au pouvoir. Ce sont les enfa…