Olivier Bettati : Estrosi, c’est le poisson qui sort du bocal et qui cherche de l’oxygène !


Conseiller municipal DVD de Nice, conseiller régional FN en PACA, ancien adjoint de Christian Estrosi

 

Christian Estrosi, maire de Nice, lance son mouvement politique – un mouvement d’élus locaux : La France audacieuse.

Olivier Bettati, conseiller municipal de Nice et conseiller régional Front national de Provence-Alpes-Côte d’Azur, réagit au micro de Boulevard Voltaire.

Olivier Bettati, Christian Estrosi lance son mouvement La France audacieuse, un mouvement d’élus de droite . En tant qu’élu de droite, que pensez-vous de cette initiative du maire de Nice?

J’ai le sentiment que c’est sa énième tentative d’exister par rapport à monsieur Macron sans totalement lâcher Les Républicains. Christian Estrosi est en fait un peu comme le poisson qu’on sort du bocal, il cherche désespérément de l’air.
Il est dans une problématique locale simple. Entre d’un côté le Front National et le Front de gauche qui feront un bon score aux Municipales, et de l’autre la présence d’Eric Ciotti, il espère que En Marche! ne mette pas de candidat en face de lui et le soutienne sans trop le soutenir.
Christian Estrosi invente la droite de gauche. Cela ne fonctionnera pas.
Deux mots, au passage, sur la liste des maires de son mouvement. Il y a deux maires des Alpes maritimes, un de son cabinet et un qui ne survit politiquement que grâce à lui. Dans un département où il y a 177 communes, il a réussi à en avoir deux, c’est dire l’élan qu’il emporte.
C’est le dernier avatar de ce qui se passe depuis les Régionales. Il essaye aujourd’hui désespérément d’obtenir les faveurs de monsieur Macron en lui courant après. Je rappelle qu’il avait fait de même au deuxième tour des Régionales contre Marion Maréchal Le Pen. Il avait attendu toute la nuit l’extrême onction de Élysée pour retirer le candidat de gauche afin de réussir à s’en sortir.
Lors des trois derniers meetings de droite auxquels il a participé, il a été hué par la foule au point de créer une vraie gêne parmi les parlementaires présents sur scène.
Il essaye de trouver une solution à son problème municipal, qui en réalité est la seule chose qui l’intéresse.

À vous entendre, il essayerait de se donner une posture nationale pour régler ses problèmes locaux, en se distinguant un peu de Macron en restant à droite, mais en lui courant quand même un peu après.

C’est tout à fait cela.
Il crée un parti dont la première des choses est d’être membre d’un autre. Cette histoire est tout de même incroyable. Cela prouve la force de l’engagement idéologique qu’il faut avoir pour y adhérer. Le plus important est d’adhérer ailleurs !

Après la France Insoumise et La France en marche, il y a donc La France audacieuse.
Cela a été fait de façon si précipitée qu’ils ne se sont même pas aperçus que le nom avait déjà avaient été déposés. C’est dire le professionnalisme de ces gens!

Conseiller municipal DVD de Nice, conseiller régional FN en PACA, ancien adjoint de Christian Estrosi

POUR ALLER PLUS LOIN