Editoriaux - Politique - 8 octobre 2018

En Marche à Paris : bientôt un candidat mille-pattes !

On ne sait plus où les ranger ! Après les secrétaires d’État Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi, le sénateur Julien Bargeton, le député Hugues Renson et l’élue du 4e arrondissement Anne Lebreton, la Macronie compte un nouveau prétendant en vue des élections municipales de 2020 à Paris.

Selon une information du JDD, le député de l’Essonne (mais, après tout, ce n’est pas loin de Paris) Cédric Villani serait sur les rangs pour porter une candidature LREM dans la capitale. Le matheux en aurait fait part à Emmanuel Macron qui, si l’on en croit l’intéressé, n’aurait pas tenté de l’en dissuader.

Rappelons que le cocasse Villani a présidé le comité de soutien à la candidature d’Hidalgo en 2014 et qu’il déclarait, il y a quinze jours à peine, qu’il se rangeait derrière Griveaux ! C’est davantage en physique, pour des recherches sur les girouettes, qu’en mathématiques que Villani aurait dû être primé. Heureusement qu’il est censé savoir compter car il faudra bientôt un supercalculateur pour gérer les candidatures macronistes.

Tout ceci reflète la croyance naïve, chez les Marcheurs, que les succès de Macron en 2017 dans les urnes parisiennes sont reproductibles en 2020. Il n’en est rien : l’impopularité de Macron et sa bande, le clientélisme d’Hidalgo et la bêtise crasse d’une partie de l’électorat socialiste font qu’il y a beaucoup de chances pour qu’Hidalgo, malgré son bilan catastrophique, écrase Macron au premier tour. Nombreux sont encore les bobos qui gobent les mensonges d’Hidalgo sur sa lutte contre la pollution, sujet dont elle va tenter de faire son cheval de bataille.

On savourera, alors, le spectacle de marcheurs en robe de bure allant se faire fouetter chez Hidalgo pour mendier une place sur les listes socialistes.

Heureusement qu’Aimer Paris sera là pour empêcher la sinistre perspective d’un mandat hidalguien de plus qui serait fatal à l’avenir de notre ville en tant que métropole mondiale.

Commentaires fermés sur En Marche à Paris : bientôt un candidat mille-pattes !

À lire aussi

Serge Federbusch : « La démission du premier adjoint d’Anne Hidalgo est le signe que la guerre fratricide pour la mairie de Paris ne fait que commencer ! »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleLundi 17 septembre, Bruno Julliard, le premier…