Editoriaux - Polémiques - 19 janvier 2019

Droit de réponse de Patrick Martin-Genier

Réponse de Patrick Martin-Genier à Nicolas Gauthier.

Bonjour Monsieur,

Je découvre, ce jour, l’article au vitriol que vous écrivez sur moi.

Tout le monde est libre de débattre, bien sûr. En revanche, vous n’avez pas le droit de jeter l’opprobre sur les gens et leur probité et les jeter ainsi en pâture à vos lecteurs.

Or, une phrase est susceptible de salir ma réputation lorsque vous écrivez « On ne sait pas combien est payé cet administrateur de l’Association Jean-Monnet. Beaucoup trop, manifestement. »

Vous faites donc un lien entre mon mandat d’administrateur de cette association et une rémunération que je percevrais qui serait, si on comprend bien, trop élevée.

Je tiens à vous informer, vous et vos lecteurs, que ces fonctions sont parfaitement bénévoles et que je n’ai jamais touché quelque rémunération que ce soit de cette association qui regroupe des partisans de l’Europe et du message d’un des pères de l’Europe, Jean Monnet.

Veuillez agréer Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

L’objet de Boulevard Voltaire est de débattre des idées et non de blesser les personnes. La rédaction lui présente donc ses excuses.