19 février 2018
Service national : en théorie, une bonne idée. Dans les faits, un bibelot sans effet

C’est une nouvelle réforme destinée à faire plaisir aux nostalgiques.

13 février 2018
Général Vincent Desportes : Le service militaire obligatoire est une fausse bonne idée

Le général (2s) Vincent Desportes analyse, pour Boulevard Voltaire, cet apparent imbroglio au sommet de l’État et donne son point de vue sur ce projet de service.

11 février 2018
Le service militaire d’Emmanuel Macron : repli stratégique ou débandade ?

Le Conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ) a préconisé de ne pas rendre ce service obligatoire et ce, afin d’éviter une rupture dans les parcours scolaires, professionnels ou personnels.

24 mars 2017
Macron, chef des armées ?

J’ai du mal à décider entre une forme de pensée démentielle – c’est-à-dire une rupture d’avec la réalité – et une incompétence crasse.

20 mars 2017
Macron Président ? C’est Inspecteur Gadget chef des armées…

Notre nouveau Président Macron prend son nouveau rôle très au sérieux.

28 septembre 2016
M. Sarkozy, l’armée n’est pas un refuge pour pendards !

M. Sarkozy n’a pas la réputation d’être un admirateur de nos armées, mais je ne pensais pas que c’était à ce point-là.

22 juillet 2016
Marine Le Pen a tort de demander le rétablissement du service national

Ce serait fournir des compétences, des renseignements et des armes que certains pourraient mettre au service des ennemis de la France.

29 avril 2015
Service militaire volontaire : quand l’école échoue, on appelle l’armée

C’est la dernière annonce d’un président qui veut « prendre » la France par sa jeunesse, et force est de constater que, jusqu’ici, la conquête est difficile. Ça ressemblerait même à un râteau.

5 février 2015
Retour au service national : la solution est un peu plus compliquée qu’il n’y paraît…

Le service national revisité devrait conduire à la constitution d’une Garde nationale, dont la mission serait complémentaire de celle de l’armée.

26 janvier 2015
80 % des Français souhaitent « le retour du service national ». Pour qui, au juste ?

Je m’interroge parce que je suis une vieille chose et que je me souviens de ces conversations qui hantaient nos grands frères et nos parents.