Drake : quand le rap dérape sur le voile, la muslimsphère se déchaîne

 

Vous ne connaissez pas Drake? C’est un rappeur canadien qui a, cette année, détrôné David Bowie, dépassé Coldplay et Adele, pour devenir le numéro un mondial des ventes. Grâce au succès de son quatrième album, Views, ode à sa ville natale de Toronto, sorti en avril dernier.

Une idole planétaire pour nos jeunes.

Mais ce succès risque d’être terni par l’extrait d’une vidéo de son dernier concert londonien, ce 2 février, où il demande à certaines de ses fans d’enlever leur voile, ce « truc de merde ». La phrase exacte est la suivante :

« Je vois quatre filles là, j’espère que vous passez du bon temps. Vous avez ce truc de merde juste là, vous pouvez enlever ce truc. Vous n’avez pas besoin de sortir avec cette merde. »

​‌”

Ambiance concert de rap. Expression brute d’une exacerbation de plus en plus ressentie par de plus en plus de monde dans tous les lieux publics occidentaux ? Et d’autant plus brutale que ceux qui l’éprouvent savent qu’ils doivent s’autocensurer en permanence sous peine d’être immédiatement désignés à la vindicte des réseaux sociaux, des collectifs contre l’islamophobie et d’un système politico-médiatique islamophile ?

C’est ce qui est arrivé pour notre Drake – Drizzy, pour les intimes : sa phrase a déclenché un tollé sur les réseaux sociaux, avec accusations d’islamophobie et appels au boycott de ses albums !

Le rap, notamment en France, a permis toutes les insultes et toutes les grossièretés, pourvu qu’elles visent la police, les Blancs, les juifs, les Français de souche, etc.

Mais qu’un rappeur, en direct, dans le feu de l’action, ose ainsi parler du voile, non, là, la ligne jaune – pardon, verte – a été franchie.

Et notre idole des jeunes, qui doit tenir à son succès, son image et sa fortune, a rapidement réagi. En fait, il ne parlait pas du voile ! Il désignait le manteau et l’écharpe d’une fille dans le public ! Ben oui, il faisait froid ! Il a aussi dénoncé cette polémique « qui cherche à diviser » et expliqué qu’il était respectueux de l’islam et de toutes les autres religions.

Ouf, nous sommes soulagés ! La morale et le respect vont pouvoir continuer à régner dans le tendre monde du rap. Comme partout.

Et si jamais vous trouvez qu’il y a trop de voiles dans votre ville, dites que vous n’aimez pas les écharpes …

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

SOUVENIRS

Les commentaires sur cette page sont fermés.