Audio - Editoriaux - Entretiens - Politique - 29 août 2018

Damien Lempereur : « Un couple de retraités médians va perdre entre 120 et 150 euros de pouvoir d’achat par mois »

Damien Lempereur, porte-parole de Debout la France, réagit au micro de Boulevard Voltaire après les annonces du gouvernement concernant les retraités dans le cadre du budget 2019. Il revient sur le discours d’Emmanuel Macron devant les ambassadeurs.

Vous avez cosigné avec Nicolas Dupont-Aignan un communiqué de presse déclarant qu’Emmanuel Macron et Édouard Philippe préméditaient l’assassinat des retraités. Pouvez-vous expliciter cette phrase ?

Le président de la République est bien loin de ses promesses de campagne. Il est en train de raboter le pouvoir d’achat des retraités de façon très violente.
Aujourd’hui, avec la nouvelle mesure, un couple de retraités médians va perdre entre 120 et 150 euros de pouvoir d’achat par mois. Cela représente entre 1.400 et 1.800 euros par an. La retraite médiane, en France, est de 1.300 euros. On voit donc bien l’ampleur des dégâts. Les personnes retraitées qui ont travaillé toute leur vie pour bénéficier de la rente à laquelle elles ont le droit subissent de plein fouet l’augmentation de la taxe, de l’électricité et du fioul qui augmente.
Tout un ensemble de mesures et de taxes directes ou indirectes vient les frapper de plein fouet de façon assez cynique. On nous présente cela comme de petits efforts. Mais ces derniers s’accumulent et représentent, au final, des milliers d’euros pour nos retraités.
Cela permet à l’État de faire une économie à très court terme.

L’annonce d’Édouard Philippe et le discours d’Emmanuel Macron étaient les deux faits marquants de la rentrée politique du gouvernement. Que retirez-vous de ce programme européen d’Emmanuel Macron ?

C’est le « en même temps », c’est Cyrano de Bergerac. Il y a quelqu’un qui souffle au président de la République ce qu’il faut dire pour séduire l’opinion en matière de relations internationales.
Il y a un grand décalage entre ce que dit le président de la République depuis le début de son mandat et la réalité de ce qu’il fait.
Hier, j’ai été stupéfié par son discours sur la Russie et ses belles intentions. Le Président nous a parlé de « partenariat stratégique ». Il faut, en effet, le réaliser en matière économique, de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Mais, en réalité, le Président Macron n’a même pas prétendu lever les sanctions. Il y a donc un décalage total, une sorte de schizophrénie entre les discours et la réalité.
Les citoyens n’y croient plus. Les ambassadeurs eux-mêmes semblaient ne pas l’écouter lors de son discours, tant ils savent que la parole du Président n’est pas suivie d’actes concrets.

Le Président a déclaré, lors de son discours, que les identités européennes en plein réveil étaient une bonne chose. Comment interprétez-vous ce propos ?

Je ne sais pas trop comment qualifier cette séquence : Cyrano de Bergerac, Tartuffe ou schizophrénie involontaire. Il y a plutôt, à mon sens, une tentative de manipulation du président de la République.
Il a très bien compris que l’ultradomination injuste d’une technocratie oligarchique au sein d’une Union européenne antidémocratique et en échec total d’un point de vue économique ne passait plus. Il y a les mouvements démocratiques en Italie et en Autriche. Il sent que l’opinion est plutôt du côté des patriotes. Il essaie peut-être par son discours de séduire cet électorat.
Or, les citoyens ne sont pas débiles. Ils savent très bien qu’Emmanuel Macron est le meilleur représentant de cette oligarchie mondialiste. C’est elle qui l’a placé là et qui l’a aidé à le faire élire. Tant mieux pour Debout la France et les autres mouvements qui luttent pour rendre l’indépendance à la France. Je suis convaincu que les Français ne sont pas dupes.

Commentaires fermés sur Damien Lempereur : « Un couple de retraités médians va perdre entre 120 et 150 euros de pouvoir d’achat par mois »

À lire aussi

Damien Lempereur : « Il faut revenir au peuple, car il y a une crise de la représentativité »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleAu matin de la nouvelle grande journée de mobi…