Editoriaux - Videos - 13 novembre 2017

Une craie, une croix, ou comment exciter en France le goût du chahut

Depuis l’affaire Dieudonné, le pouvoir en France, singulièrement le Conseil d’État, n’a toujours pas compris que la France aime le chahut. Elle adore piétiner les interdits qu’on lui inflige. C’est pourquoi, en ce moment, quand on trace une croix à la craie, la plupart des gens lisent le mot liberté, comme dans le poème d’Éluard « J’écris ton nom ».

Cher lecteur,
Nous travaillons d'arrache-pied pour donner de l'information alternative gratuite et de qualité à plus d'un million et demi de personnes.
Ce travail n'existe que grâce à la générosité de citoyens qui ont à cœur de lutter contre
les mensonges du politiquement correct et de rétablir la liberté d'expression en France.
Si vous acceptez d'aider Boulevard Voltaire dans cette mission salutaire pour notre pays, s'il vous plaît cliquez sur le bouton ci-dessous :


D'avance, un grand merci !
L'équipe de Boulevard Voltaire

À lire aussi

Les élites n’ont aucune envie d’entendre la France qui n’en peut plus

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleSi la colère est celle des vraies gens… …