Hollande et l'ISF

Comment Hollande aurait échappé à l’ISF ?

Journaliste et essayiste

Députée de l'Hérault. Directrice de publication de Boulevard Voltaire

 

Rappel des faits. François Hollande n’est pas soumis à l’impôt sur la fortune, ne déclarant qu’un patrimoine personnel de 1,17 million d’euros – juste en dessous des 1,3 million, seuil de déclenchement de l’ISF. Par ailleurs, vivant en « concubinage notoire » avec Valérie Trierweiler au regard du Code général des impôts, il se doit d’incorporer les biens de celle-ci dans ladite déclaration. Des biens estimés, selon le cabinet de madame Trierweiler, « largement en dessous de 300.000 euros ». Le patrimoine net de François Hollande (1,17 million auquel il convient de soustraire ses dettes personnelles) s’élevant à 940.000 euros, l’heureux couple échapperait donc à l’impôt sur la fortune.

Reste quelques questions dont nous nous faisons l’écho. Sur quelle base, à l’appui de quel document le bien immobilier de Valérie Trierweiler (une maison dans le Val-d’Oise qu’elle possède avec son ex-époux) est-il estimé à moins de 300.000 euros, sachant qu’il suffirait qu’il le soit à hauteur de 360.000 euros pour que notre couple soit imposable au titre de l’ISF ? Dans sa déclaration de patrimoine, François Hollande a-t-il bien inclus le bien de sa concubine, comme il y est obligé ?

Mais à ces questions s’ajoutent maintenant d’autres interrogations. Le chef de l’État déclare donc posséder une maison individuelle de 130 m2, sise au 112, avenue des Chênes à Mougins, dans les Alpes-Maritimes, et deux appartements, l’un de 54 m2 et l’autre de 80m2, situés au 22-28, avenue Montrose à Cannes. La première est évaluée à 800.000 euros, selon sa déclaration. Or, selon les agents immobiliers locaux, le prix du mètre carré, dans le quartier de cette coquette et très chère ville de la Côte d’Azur, est d’un peu moins de 9.000 euros. La maison du Président vaudrait donc un peu moins de 1.170.000 euros : on est loin de l’estimation présidentielle… Quant aux deux appartements, calculs faits, ils ne seraient pas estimés au même prix du mètre carré… Étrange, pour deux biens situés à la même adresse !

Ainsi donc – en faisant même abstraction de l’étrange évaluation des deux appartements de Cannes —, François Hollande devrait s’acquitter de l’impôt sur la fortune si l’on prête foi à la valeur indiquée par les agents immobiliers pour sa maison de Mougins. Et cela, sans même contester l’évaluation du bien de madame Trierweiler.

Reposons donc la question : François Hollande a-t-il triché pour échapper à l’ISF, pour ne pas apparaître comme un de ces « riches » qu’il se plaisait tant à dénoncer ?

Députée de l'Hérault. Directrice de publication de Boulevard Voltaire

POUR ALLER PLUS LOIN