Il va falloir interdire le Coran en France…

coran
Le 25 février 2013
«Tout homme a le droit d’exposer librement son opinion pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charia.»

Je suis ravie de voir que le débat sur l’islam a la possibilité de faire rage sur Boulevard Voltaire le bien nommé mais suis désolée de devoir jouer les Galilée du XXIe siècle à propos du pire des fléaux de notre temps.

Il est des époques où la vérité est interdite, où elle déchaîne anathèmes, passions et condamnations. Je dois néanmoins contredire à la fois Nicolas Gauthier et Yacine Zerkoun. Le premier parce que, dans son angélisme débordant, il ne veut pas reconnaître qu’il ne connaît rien à l’islam, qu’il n’a jamais lu ni le Coran ni les haddith-s, par peur, sans doute, de devoir tomber de haut. Le second parce que, en parfait musulman qu’il est, formaté dès le plus jeune âge à révérer le livre sacré et à en nier les effets pervers — quoi de plus normal —, il participe, consciemment ou inconsciemment, à la disparition de deux fondamentaux de notre évolution, acquis au prix de luttes âpres et sanglantes, l’égalité homme-femme et la liberté, d’opinion, d’expression, d’apostasie…

Avouez que l’enjeu est de taille et qu’on ne peut ni détourner les yeux ni accepter que l’islam impose à nos enfants et petits-enfants des rites et des règles venues directement du VIIe siècle et d’une société féodale. Question de vie ou de mort.

Nous n’avons plus le choix, puisque, comme Yacine Zerkoun le dit, il n’est pas pensable de toucher à son livre sacré. Si le choix est « tout ou rien », ce sera rien.

En effet, sous prétexte que plus d’un milliard d’individus ne trouvent rien à redire à des versets comme celui-ci : « Les hommes ont autorité sur les femmes à cause des préférences de Dieu et à cause des dépenses des hommes » (4:34) ou « Prophète, incite les croyants à combattre : si vingt de vous sont endurants, ils seront vainqueurs de deux cents, et cent seront vainqueurs de mille incroyants qui sont des gens qui ne comprennent rien » (8:65-66), il faudrait que les 65 millions d’habitants de la France enlèvent aux femmes leurs carnets de chèque, le droit de travailler, de divorcer et d’avoir une contraception et acceptent que les non musulmans soient soumis et reçoivent des coups légitimés par un livre sacré aux yeux d’autres ?

Je vous avoue que je ne suis guère tentée et que je préfèrerais que l’on demandât par referendum aux Français s’ils ne préfèreraient pas interdire, carrément, le Coran et les haddith-s de Mahomet. Question de vie ou de mort.

Pour le reste, les sophismes des deux défenseurs du Coran n’ont abusé personne, si j’en juge aux commentaires reçus. Je me contenterai de leur conseiller la lecture, édifiante et objective, de Reconquista, ou mort de l’Europe, par René Marchand, à paraître aux éditions Riposte laïque le 15 mars. Cet amoureux de l’être humain, ami de longue date d’un grand nombre de musulmans, a écrit pour les protéger, pour nous protéger, pour protéger les Nicolas Gauthier et les Yacine Zerkoun d’eux-mêmes. Ils y apprendront, entre autres, que « La déclaration des droits de l’homme en Islam » adoptée au Caire en 1990 par les 57 pays musulmans qui constituent l’OCI (Organisation de la Coopération islamique) précise, dans son article 6 : « La femme est l’égale de l’homme au plan de la dignité humaine » (belle escroquerie, comme le dit René Marchand, non ?) et, dans son article 22 : « Tout homme a le droit d’exposer librement son opinion pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charia. »

Y a-t-il autre chose à ajouter ? C’est là le résumé du Coran, qu’il va falloir interdire en France. Question de vie ou de mort.

Les commentaires sur les articles de plus d'une semaine sont fermés.
newsletter
nom
courriel
Professeur agrégé de lettres classiques
Présidente de Résistance Républicaine
Cliquez pour acheter
Cliquez pour acheter
A lire
BEST-SELLERS
TOP 1
Cliquez pour acheter
TOP 2
Cliquez pour acheter
TOP 3
Cliquez pour acheter
TOP 4
Cliquez pour acheter
TOP 5
Cliquez pour acheter
A ne pas rater
ces jours-ci
CHRONIQUES DE LIVRES
TOP 5 DU MOIS
TOP 5 DE TOUJOURS