Chers amis patriotes, dimanche, votez pour que vive la France !

Juriste
 

Si, comme moi, vous avez été déçus par la prestation de Marine Le Pen lors du débat télévisé qui l’a opposé à son concurrent du second tour des élections présidentielles, Emmanuel Macron, ne cédez pas pour autant au découragement : les qualités d’un débatteur ne sont pas celles d’un chef d’État !

Certes, la stratégie visant à faire supporter au candidat qui se rêve « en marche » pour l’Élysée le désastreux bilan de François Hollande qui y a stationné durant cinq ans « en panne » comporte des limites que la présidente du Front national n’a pas semblé percevoir.

Certes, Marine Le Pen n’a pas su faire valoir les atouts de son programme, qui pourtant n’en manque pas, en particulier sur les problèmes engendrés par l’invasion migratoire, qui menace la survie de notre civilisation, sur la réforme de l’institution scolaire, qui ne transmet plus les savoirs fondamentaux, notamment la langue française, indispensable pour permettre aux jeunes générations de trouver une place dans la société, ou sur la reconquête des « territoires perdus de la République », où prospèrent tous les trafics qui alimentent les réseaux islamiques.

Certes, elle n’a pas su conclure par un hymne à la France, à sa grandeur et à son histoire, en expliquant à ses compatriotes qu’elle seule est capable de lui redonner toute sa place parmi des nations d’Europe redevenues libres et souveraines.

Malgré les faiblesses qu’a laissé paraître la candidate de la droite nationale lors de cette joute oratoire, il ne faut pas abandonner notre pays à un homme qui n’a que mépris pour le peuple qu’il entend diriger !

Ne laissez pas les rênes du pouvoir à ce cynique représentant du cosmopolitisme et des puissances financières qui détruisent notre économie, à celui qui nie l’existence même de la culture française, qui humilie la patrie de Molière et de Victor Hugo en s’exprimant en anglais lors de ses déplacements à l’étranger et qui insulte la mémoire de la France en proclamant, depuis le sol algérien (!), que la colonisation constituait un crime contre l’humanité !

N’oubliez pas qu’en matière de protection de la famille, cellule de base de toute société, seule Marine Le Pen s’engage à garantir la liberté scolaire, rétablir les allocations familiales pour tous, abroger la loi Taubira sur le mariage des personnes de même sexe, interdire la gestation pour autrui et réserver la procréation médicalement assistée aux couples stériles.

Même si vous conservez la nostalgie des qualités de certains anciens prétendants à la magistrature suprême, qui n’ont hélas pas réussi à emporter les suffrages de leurs concitoyens, tel Philippe de Villiers, pourtant habité par un ardent amour de la patrie, ne vous retournez pas, pensez à l’avenir et ne vous laissez pas confisquer cette élection.

Et souvenez-vous des mots de Charles Maurras : « Le désespoir en politique est une sottise absolue. » Alors, le 7 mai prochain, tous aux urnes pour sauver la France !

POUR ALLER PLUS LOIN