« Cette initiative d’action culturelle en faveur des migrants contribue à la déconstruction du modèle français avec l’argent public ! »

Le ministre de la Culture Françoise Nyssen a confié à l’historien Benjamin Stora une « mission de coordination de l’action culturelle en faveur des migrants ». Sébastien Chenu, porte-parole du Front national et député du Nord, réagit au micro de Boulevard Voltaire à cette initiative qu’il qualifie de « plaisanterie de mauvais goût ».

Sébastien Chenu, l’historien Benjamin Stora vient d’être nommé par la ministre de la Culture à la tête d’une mission en lien avec la place des migrants dans la culture française. Que pensez-vous de cette nomination et de cette mission ?

En l’apprenant, je pensais qu’il s’agissait d’une plaisanterie de mauvais goût venant de la ministre de la Culture. Elle semble avoir oublié la raison pour laquelle elle a été missionnée. Normalement, elle est chargée de faire en sorte que les Français puissent accéder à la culture, de diffuser la culture française à travers le monde, etc.
Au lieu de cela, elle mobilise son énergie à cette sorte de pitrerie qui, évidemment, aura un coût pour les Français, mais en plus continue de déconstruire la France. Elle veut rendre la culture accessible aux migrants et inversement.
On a beaucoup de territoires abandonnés, des déserts culturels dans notre pays. Françoise Nyssen ferait bien de s’en occuper au lieu de se lancer dans des pitreries qui sont d’un particulier mauvais goût.

Les objectifs de la mission sont a priori assez flous.

Je crois qu’on atteint là le summum du ridicule. La ministre revendique elle-même les contours d’une mission volontairement floue. Avec l’argent des Français, on finance des missions volontairement floues d’accès à la culture pour les migrants.
Là encore, le gouvernement, à travers la ministre de la Culture, signe tout le cynisme qui est le sien. Il fait les gros bras à l’extérieur mais continue de mobiliser de l’argent des Français et des moyens au bénéfice des populations migrantes. Même le ministère de la Culture n’y échappe pas. C’est dire où nous en sommes !

L’historien Benjamin Stora est assez connu pour des prises de position politiques qu’on pourrait classer à gauche. Voyez-vous une corrélation entre l’idéologie que prône Benjamin Stora et sa mission ?

Monsieur Stora, qui a été de tous les compagnonnages socialisants et tous les bons comités de soutien de la bien-pensance, trouve là l’ultime remerciement de ses engagements. Il est dans la déconstruction du modèle français. Cela tombe bien, puisqu’il a trouvé une ministre de la Culture qui souhaite financer la déconstruction du modèle français. Le choix de l’intervenant, le casting correspond bien à la mission, c’est-à-dire déconstruire la France.

Macron avait l’air de vouloir « désidéologiser » la culture en nommant une ministre qui n’appartenait à aucun courant politique. Cette décision est-elle à contre-courant ?

Au contraire, tout cela est assez cohérent pour Emmanuel Macron. Sa mission est de déconstruire la France dans tous les domaines. On l’a vu dans le domaine social avec les ordonnances de la loi Travail. On le voit dans le domaine des grands équilibres régaliens sur la sécurité et l’incapacité totale à protéger les Français. On le voit dans la déconstruction du modèle culturel et du roman national. Tout cela fait partie d’un même champ de manœuvre qui est celui de la déconstruction du pays et de tous ses repères.
Il ne reste plus qu’à espérer qu’une fois que le modèle sera ruiné, les Français prendront conscience qu’il faut donner les clés à quelqu’un d’autre.

On entend peu parler des députés du Front national à l’Assemblée nationale. Pensez-vous qu’un député Front national n’appartenant à aucun groupe parlementaire puisse faire entendre une voix dissonante à l’Assemblée ?

Vous nous entendez peut-être moins, car nous ne bénéficions pas des moyens des groupes politiques. Nous n’avons pas de groupe. Cela nous a été refusé.
En revanche, je vais immédiatement déposer une question écrite et un communiqué de presse sur cette mission au contour flou. Je souhaite que la ministre nous éclaire sur le coût et les objectifs de cette mission de façon publique.

Commentaires fermés sur « Cette initiative d’action culturelle en faveur des migrants contribue à la déconstruction du modèle français avec l’argent public ! »

À lire aussi

Sébastien Chenu : « Il y a des quartiers dans lesquels être une femme, être gay, est dangereux »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleDimanche 21 octobre, une manifestation pour dé…