7 juin 2017

« C’est terrible à dire, mais je me suis sentie assez détachée : ça devient habituel ! »

Carole travaille dans un bureau jouxtant Notre-Dame. Mardi après-midi, elle a entendu les coups de feu et vu la foule courir sur le parvis. Un homme était au sol, braqué par deux policiers. Elle raconte au micro de Boulevard Voltaire.

Commentaires fermés sur « C’est terrible à dire, mais je me suis sentie assez détachée : ça devient habituel ! »

À lire aussi

14 juillet : l’hommage du peuple à son armée

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleBoulevard Voltaire était présent sur les Champ…