Ils voient des quenelles partout !

Ancien chef d'entreprise
 

L’été 2013 a vu dans son ciel un petit avion survoler les plages de la côte atlantique, traînant dans son sillage une banderole sur laquelle les estivants pouvaient lire « Hollande démission ».

Renseignements pris, les Français ont fait la connaissance de David van Hemelryck, polytechnicien farceur, militant de la Manif pour tous, grand défenseur de la liberté d’expression, qui entendait avec son ULM manifester son mécontentement de la politique menée dans notre pays par son président socialiste.

Le 14 juillet 2013, de farceur, notre trublion devenait téméraire puisque au passage de François Hollande sur les Champs-Élysées, il cria « Hollande dictateur » : cela lui valut une arrestation immédiate au motif de « pas de motif ». Et, toujours sans motif, notre pilote d’aéronef écopa de 6 jours d’ITT causés par un retournement violent des doigts les uns après les autres, ayant pour conséquence un pouce cassé. Car il est entendu qu’entre les phalanges peuvent se nicher quelque arme blanche ou – pis encore – une kalachnikov miniaturisée redoutablement efficace.

Polytechnicien insoumis et jeune homme obstiné, rêvant d’instituer un référendum révocatoire, en d’autres termes un référendum pour la destitution du président de la République, David van Hemelryck réitérait quelques mois plus tard, cette fois au volant d’une petite voiture, « Hollande-démission.fr » inscrit en gros sur ses flancs. Il fut à nouveau interpellé en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, les policiers — en l’an III de présidence socialiste — n’étant jamais aussi véloces que pour arrêter un citoyen quand ils n’ont pas de motif. Et de ne pas les arrêter quand il y en a pléthore. Mais là est une autre histoire.

Décidément défenseur zélé de la démocratie, David le facétieux ne comptait pas s’arrêter en si mauvais chemin puisqu’il envisageait, ce dimanche, de participer avec son petit dirigeable à une manifestation parisienne. Bien mal lui en prit : il fut illico interpellé. « Hollande démission.fr » étant ostensiblement inscrit sur le zeppelin, on était tenté de croire que là était la source de tous ses déboires.

Pas du tout !

Les forces de l’ordre, très soucieuses de faire régner l’ordre public, ont vu dans ce dirigeable de 6 mètres de long et de 1 mètre de diamètre… une quenelle ! Et par les temps qui courent, les quenelles n’ont pas vraiment la cote… David van Hemelryck a donc été placé en garde à vue pour… incitation à la haine raciale ! C’est triste, c’est pathétique, c’est socialiste.

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.