Le PCF accuse François Hollande de trahir sa parole

 

PARIS (Reuters) – Le secrétaire national du Parti communiste français a accusé mardi François Hollande de « trahir sa propre parole » en proposant aux entreprises d’échanger des baisses de charges contre des emplois et des investissements.

Interrogé par RMC et BFM TV, Pierre Laurent a estimé que le chef de l’Etat de « (tournait) le dos » à ce qu’espéraient ses électeurs de la gauche au pouvoir et de céder à la principale organisation patronale française, le Medef.

« Hollande est en train de trahir sa propre parole », a-t-il déclaré. « Il a dit ‘je vais mener le combat contre la finance’. Il fait exactement le contraire. Il en rajoute tous les jours. »

Pour le dirigeant communiste, les voeux du chef de l’Etat aux Français, dans lesquels il a notamment annoncé un « pacte de responsabilité » avec les entreprises et de nouvelles baisses des dépenses publiques, constituent un « tournant politique », ce que nient les membres du gouvernement.

Pierre Laurent a accusé le socialiste François Hollande de mener une politique dans la continuité de celle de Nicolas Sarkozy, son prédécesseur de droite.

« Il n’y a pas de rupture en la matière », a-t-il dit.

« C’est pour ça d’ailleurs que le président de la République est si bas dans les sondages. »

« La majorité qui a voulu le changement, elle n’est pas derrière François Hollande. François Hollande, aujourd’hui, n’a pas de majorité pour mener sa politique », a-t-il ajouté. « Je pense que cette politique va dans le mur. »

Pierre Laurent a également dénoncé la volonté du chef de l’Etat de recourir aux ordonnances et aux décrets pour accélérer le rythme des réformes.

« C’est une très mauvaise idée. Je crois que c’est la politique d’un homme qui est de plus en plus seul », a-t-il dit. « On est dans une dérive extrêmement inquiétante (…) C’est antidémocratique. »

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Faites découvrir cet article à vos amis...
Cliquez sur J'aime !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.