Genève ne désarme pas dans sa lutte contre la centrale nucléaire française du Bugey

 

Le canton suisse de Genève, frontalier avec la France, a porté plainte pénale contre X concernant la centrale nucléaire française du Bugey, « pour mise en danger d’autrui et pollution des eaux ».

L’avocate Corinne Lepage, chargée de défendre les intérêts suisses, a indiqué que la plainte avait été déposée mercredi à Paris.

Contactées, les autorités cantonales n’ont pas fait de commentaire, avant la conférence de presse prévue lundi prochain, en présence de Corinne Lepage.

La centrale nucléaire du Bugey (département de l’Ain) est située à 70 km à vol d’oiseau de Genève.

En mars 2015, les autorités de la ville de Genève avaient déjà indiqué qu’elles allaient durcir le ton contre cette centrale, qui fonctionne depuis les années 1970 et est considérée comme très vétuste.

Dans les années 90, la ville de Genève avait déjà mené le combat contre la centrale nucléaire de Creys-Malville (département de l’Isère), qui a cessé de fonctionner en 1998.

Faites découvrir cet article à vos amis...
Cliquez sur J'aime !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.