Bruxelles autorise la vente de Diane 35 en France

PARIS (Reuters) – La Commission européenne a confirmé mardi le caractère inoffensif du traitement anti-acné Diane 35, utilisé comme pilule contraceptive, une décision qui va contraindre la France à remettre sur le marché ce médicament commercialisé par le laboratoire Bayer.

« Le produit a le droit d’être vendu sur le marché en France, », a déclaré Frederic Vincent, le porte-parole de la Commission européenne chargé de la Santé.

L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait annoncé en janvier l’interdiction dans les trois mois de la pilule Diane 35 et de ses génériques en raison des risques de thromboses et d’embolies pulmonaires liés à sa prise.

Cette interdiction avait été désavouée en mai par l’organisme européen regroupant les agences nationales du médicament des différents pays européens.

Une plainte déposée en décembre par une jeune femme victime d’un AVC imputé à une pilule de troisième génération a ouvert un débat en France sur les risques associés aux modes de contraception.

La prescription des pilules de dernière génération, accusées de provoquer des risques accrus de troubles emboliques veineux, est notamment jugée excessive au regard des risques sanitaires qu’elles présentent.

Marine Pennetier, édité par Benoît Van Overstraeten

Envie que vos amis découvrent cet article ?
Partagez-le !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.