Baisse des prix de l’immobilier, notamment à Paris

 

PARIS (Reuters) – Les prix de l’immobilier ancien ont connu en 2013 une baisse de 1,8% en France en 2013 et de 3,9% à Paris, selon une étude publiée lundi par le réseau d’agences immobilières Century 21.

Le marché immobilier de l’ancien semble flotter en apesanteur, porté par des taux d’intérêt historiquement bas, explique-t-elle.

« Associés à des prix immobiliers plus raisonnables, (ces taux) permettent à des ménages qui ne pouvaient acheter jusque-là de concrétiser leur projet. Ces ménages viennent soutenir la demande, empêchant les prix de diminuer davantage et l’activité de s’effondrer », détaille l’étude.

Au niveau national, le prix moyen au mètre carré recule de -1,8 % sur douze mois, soit une baisse proche de celle enregistrée en 2012 à -1,9%, pour atteindre 2.568 euros.

A Paris, le prix moyen au mètre carré recule de -3,9 % en un an pour s’établir à 8.190 euros, soit un niveau comparable à celui atteint courant 2011, précise l’étude.

« Cette inversion de tendance dans l’évolution du prix au mètre carré parisien est favorable au marché qui retrouve un peu de dynamisme », souligne le texte.

Selon l’étude, le manque de lisibilité sur les perspectives économiques et des « messages comminatoires » adressés par le gouvernement aux investisseurs expliqueraient l’absence de reprise du marché.

« Le projet de loi Alur n’est pas encore voté qu’il inquiète déjà », disent les agences immobilières, citant l’encadrement et la garantie universelle des loyers ou encore la taxation des plus-values immobilières.

Examiné en première lecture par les deux chambres parlementaires en 2013, le texte sur l’accès au logement et un urbanisme rénové reviendra en deuxième lecture à l’Assemblée le 14 janvier.

Marion Douet, édité par Sophie Louet

Article intéressant ?
Faites-le savoir sur facebook ou twitter !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.