Attentat déjoué en France: la garde à vue de Reda Kriket prolongée

C’est une mesure rare et elle vient d’être prise. La garde à vue de Reda Kriket, le présumé terroriste interpellé jeudi soir en région parisienne, a été prolongée ce lundi. Le juge d’instruction a réalisé une demande en ce sens, confirmant ainsi les informations de BFMTV.

Toujours selon nos informations, cette garde à vue a été prolongée de 24 heures, alors qu’il est techniquement possible d’aller jusqu’à 48 heures.

En effet, une telle mesure en France peut durer au maximum 96 heures, soit quatre jours. Une prolongation de 48 heures peut être toutefois décidée en cas de menace d’attentat imminent ou pour des nécessités de coopération internationale. C’est ici le cas, l’ex-braqueur de 34 ans pourrait donc être entendu jusqu’à ce mercredi.

Un attentat à « un stade avancé »

Pour rappel, deux jours après les deux attaques suicides qui ont touché Bruxelles, la France a déclaré avoir déjoué un projet d’attentat « à un stade avancé ».

Tout a commencé par l’arrestation de Reda Kriket. Juste après, des armes et des explosifs ont été découverts dans un appartement en banlieue parisienne. Kriket avait été condamné par contumace l’an dernier en Belgique dans le procès d’une filière jihadiste vers la Syrie, dont l’un des principaux prévenus n’était autre que le Belge Abdelhamid Abaaoud, figure des jihadistes francophones du groupe Etat islamique et un des organisateurs présumés des attentats parisiens du 13 novembre.

Un autre suspect, Anis B., a été arrêté dimanche à Rotterdam, aux Pays-Bas, et fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen des juges français, tandis que deux hommes, également soupçonnés de liens avec Reda Kriket, ont été inculpés en Belgique.

Cet article vous a plu ?
Cliquez sur J'aime !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.