Le brassage de population n’apaise pas les querelles locales, il les attise

On cherche à nous imposer l’idée que c’est en accueillant sans cesse des nouveaux venus que les communautés locales font taire leurs querelles internes. En vérité c’est exactement le contraire, les éléments dissidents d’une communauté jouent systématiquement la carte de l’immigrant pour semer la zizanie.

Commentaires fermés sur Le brassage de population n’apaise pas les querelles locales, il les attise

À lire aussi

Campagnol : Vous et moi sommes du même monde, celui des livres de Victor Hugo… de Sissi impératrice, etc.

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleCette autre humanité qui glapit pour dix centi…