L’abbé Pagès, un salafiste sous couverture

 

Dans le cadre de l’état d’urgence, le 16 février, le site www.islam-et-verite.com tenu par l’abbé Guy Pagès a été saisi chez son hébergeur, sur réquisition judiciaire. La police, sans aucun préavis, est venue saisir toutes les données et sauvegardes du site, au motif des nouvelles dispositions légales relatives à la lutte contre le terrorisme, et des articles 5461-2, 227-24 et 225-17 du Code pénal incriminant, notamment, la « diffusion d’un message à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine […] lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur, et atteinte au respect dû aux morts. »

Il est vrai – et personne ne le niera – que l’abbé Pagès connaît bien le Coran, en a étudié de nombreux passages. Il connaît également les hadiths, la Sunna et a même déjà eu un code de charia entre les mains. Il en diffuse de nombreux versets dans ses vidéos, en grand nombre, traduits en français, pour toucher un maximum de nos concitoyens et leur faire découvrir l’islam. Il explique souvent ces textes de façon claire et fondamentale pour bien donner un enseignement de ce qu’est l’islam. Il n’y a pas de doute, on ne peut que féliciter les services de renseignement et de police pour leur flair manifestement infaillible dans la traque des réels soutiens au terrorisme et des vrais ennemis de la France !

Les vidéos de l’abbé Pagès expliquent à la fois des bases de la théologie musulmane, comme par exemple ce qu’est le paradis pour les musulmans, qui est le diable de l’islam ou encore ce qui attend les musulmans dans l’autre monde. Il explique aussi les points concernant la façon dont doit vivre un musulman, en abordant le sujet des droits de l’homme en islam, la pratique de la lapidation ou encore ce que peut apporter l’islam à notre société.

Ce site Islam et Vérité comportait, en fait, deux parties parallèles. Une sur l’islam et une autre sur la vérité. Cette partie, moins connue, propose des vidéos sur la façon d’être chrétien aujourd’hui ou sur des sujets de société où une lecture chrétienne est nécessaire.

Ce prêtre est bien connu des milieux fondamentalistes islamistes. En effet, certains vont même jusqu’à lui répondre par vidéos. En examinant bien celles-ci, il n’est pas rare d’y voir, en image de fond, des personnes brandissant des drapeaux de Daech ou pratiquant des exactions au nom d’Allah. Parmi les personnes qui regardent ces vidéos, ou qui les côtoient, se trouvent des personnes proches de Jean-Frédéric Poisson, ce député ayant rencontré Bachar el-Assad à plusieurs reprises. Ce qui laisserait supposer que M. l’abbé Pagès aurait des liens avec la Syrie.

Comme dommages collatéraux, le serveur neutralisé par la police hébergeait d’autres sites n’ayant aucun rapport avec celui de l’abbé Pagès, tel celui de la très honorable Fondation pour l’école. Beaucoup se trouvent désormais rayés de la carte. Les vidéos de l’abbé Pagès, quant à elles, sont toujours visibles sur YouTube, et d’autres plates-formes, et le réseau qui l’entoure dispose de copies de ces dernières en grand nombre, de sorte qu’elles pourront être remises en ligne aussi longtemps que cela sera nécessaire.

D’un point de vu critique, on peut également se demander si cette saisie n’est pas simplement une réaction à sa lettre ouverte parue sur le site de Nouvelles de France et qui remettait en cause l’action de M. Valls face à l’islamisme radical.

Faites découvrir cet article à vos amis...
Cliquez sur J'aime !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.