Editoriaux - Polémiques - Politique - 14 octobre 2018

Aurane Reihanian, le poulain de Wauquiez, élu président des Jeunes Républicains mais soupçonné de fraude

Aurane Reihanian, vous connaissez ?

Non, et c’est normal. Cela signifie que vous avez raté le dernier épisode du jeu : « LR : autodestruction » en quinze épisodes, saison 5, qui a eu lieu samedi. Moi non plus, d’ailleurs, il y a dix jours, son nom ne me disait rien.

Donc, le jeune Aurane, qui apparaît souvent en marinière, avec sa jolie frimousse, aux côtés de Laurent Wauquiez, est le nouveau président des Jeunes Républicains. Élu à 58 %, nous dit-on. Mais ce qui fait son actu, c’est surtout un enregistrement clandestin certainement lâché sur les réseaux sociaux par l’un de ses amis où il discute tranquillement vote électronique, code des copains et fraude pour ce vote !

Pour l’ancien président des jeunes avec Wauquiez, cela ressemble à l’enregistrement clandestin d’il y a un an où le président du parti, lors d’un cours à huis clos, s’était lâché sur Sarkozy. Un moyen facile, comme lui, de se faire buzzer et de montrer que les belles frimousses LR savent être transgressives ? Pourquoi pas.

Un coup des adversaires ? Peut-être.

En tout cas, ce jeune homme est mort avant d’avoir existé (politiquement). Comme une œuvre d’art de Bansky : autodestruction au moment de la vente du produit.

Ces derniers mois, les Jeunes Républicains avaient attiré l’attention sur eux de façon plus profonde, avec la candidature d’Erik Tegnér, qui militait pour une union des droites, réunissait des élus RN, LR et qui avait reçu le soutien de MM. Poisson et Dupont-Aignan. Il y avait, autour de lui, une véritable dynamique, une ligne nouvelle qui correspondait aux attentes des électeurs, décidés à faire tomber les barrières partisanes. Laurent Wauquiez avait une occasion, mais Valérie Pécresse et les juppéistes avaient vu en Tegnér une nouvelle ligne rouge. Et Laurent Wauquiez avait donc trouvé une ligne dans les statuts pour interdire la candidature Tegnér. Cette élection chez les Jeunes républicains n’intéressait donc plus personne, en dehors du jeune Aurane et de ses amis.

Mais félicitons-les. Ils ont réussi à relancer le feuilleton : hier soir, Erik Tegnér tirait la leçon de l’épisode Reihanian dans un tweet :

Après avoir bloqué ma candidature à la Présidence des Jeunes #LR, @laurentwauquiez cautionne la tentative flagrante de fraude de @auraneReihanian. Républicains ou Ripoublicains ?

Et c’est un LR qui le dit.

Alors, la tentative de fraude du jeune Aurane, pour reprendre les mots de Tegnér, le prétexte pour rebattre les cartes, ouvrir les bras à Erik Tegnér, laisser filer Juppé chez son poulain Philippe, et Pécresse et consorts où ils veulent ? Si c’était la cas, l’épisode Aurane Reihanian deviendrait une page d’histoire.

Commentaires fermés sur Aurane Reihanian, le poulain de Wauquiez, élu président des Jeunes Républicains mais soupçonné de fraude

À lire aussi

Macron nous trompe avec ses leçons d’histoire

Ces autoproclamés « progressistes », dont M. Macron se veut le héraut, qui lisent le prése…