À SUIVRE

Arnaud Beltrame, vu des États-Unis : deux narrations différentes…

Consultant stratégique
 

Donald Trump, humilié par sa défaite budgétaire de la semaine dernière, agressé par sa base autant que par d’innombrables influenceurs ultraconservateurs qui le décrivent maintenant comme un « dur de mou », perdant les pédales sur la marche des jeunes contre les armes à feu orchestrée par de puissants lobbies qui se contrefichent des armes à feu, angoissé à l’idée du passage, dimanche soir, de la star du porno Stormy Daniels, elle-même manipulée par CNN, avait vraiment besoin de se rattraper pendant le week-end. Il a d’abord évincé par tweet les transsexuels de l’armée, histoire de rassurer les conservateurs religieux. Puis il s’est repositionné sur un thème de rassemblement plus sûr : la menace islamiste.

Rare Américain francophile (à cause de son épouse), il a soutenu samedi le Président Macron dans la récente épreuve de Trèbes, puis a loué dimanche l’héroïsme français en la personne d’Arnaud Beltrame, chevaleresque et patriotique officier de gendarmerie, symbole de tous les héros combattant le djihadisme. BFM traduisait ainsi son tweet : « La France honore un grand héros. Un officier est mort après avoir bravement échangé sa place avec celle d’un otage lors d’une attaque terroriste liée à Daech. Tant de bravoure partout dans le monde, combattant le terrorisme islamiste radical ! »

Quelques instants avant, l’équipe « islamosceptique » de Fox News avait commenté avec chaleur le drame de Trèbes. Abby Hunter (la fille du nouvel ambassadeur américain à Moscou) soulignait l’exemplarité du geste héroïque d’Arnaud Beltrame : « C’est une histoire incroyable, une attitude si stimulante, inspirante. » Et Geraldo Rivera, son partenaire d’antenne, d’ajouter : « J’en avais les larmes aux yeux […] c’était un vétéran de la guerre en Irak, je vous le rappelle […] ce qu’il a fait représente un acte de la plus grande noblesse […] Vous savez, depuis la Seconde Guerre mondiale, les Français se battent contre une mauvaise réputation quant à leurs prouesses au combat […] mais ils ont quelques durs parmi leurs officiers, et nous constatons ici la quintessence de la noblesse et du “beau geste” [en français] […] et je voudrais tant que le président Trump signale au président Macron combien le peuple américain apprécie cette noblesse, ce courage. C’est tellement touchant. Dans ce monde cynique, voir une telle sincérité, un tel héroïsme est profondément émouvant. » Trump tweeta illico son admiration pour l’officier français, suivant ainsi les enthousiastes conseils de Rivera.

Cette tirade représente une excellente transition pour aborder une narration beaucoup plus froide : celle des grands médias hostiles à Trump. Que ce soit sur ABC, CNN, NBC, au New York Times ou au Washington Post, l’histoire de Trèbes se résume ainsi : « Arnaud Beltrame, héros de la guerre en Irak, perd la vie aux mains d’un petit délinquant criant Dieu est grand, après avoir sauvé une jeune femme employée dans un supermarché dont la directrice se nomme Samia. »

Dont acte. En attendant, Trump vient d’expulser soixante Russes. Ça devrait occuper les médias pendant quelque temps.

Cet article a été lu 9734 fois
Cette statistique n'est pas mise à jour en temps réel