Aquarius : des naufragés de l’opinion repérés au large de RMC

La France doit-elle accueillir l’Aquarius ? L’émission de RMC « Les Grandes Gueules » pose la question avec, autour de la table, trois invités en faveur de l’accueil de l’Aquarius. La réponse à l’intitulé du débat est donc réglée dès les premières secondes. Le thème de la discussion est, en réalité, « Pourquoi n’accueille-t-on pas l’Aquarius plus vite ? » À tout berzingue. Pourquoi n’amène-t-on pas les migrants en hors-bord de compétition ? Que fait ce Macron de malheur ? Qu’attend-il pour donner son feu vert ?

Après neuf minutes d’indignation à l’unisson, Emmanuelle Ménard est invitée à s’exprimer par téléphone. Ses arguments dénonçant le trafic d’êtres humains, la complicité des ONG avec les passeurs et la démagogie de Jean-Claude Gayssot ne trouvent aucun écho auprès des angéliques réunis en congrès autour de l’animateur. Il ne faut pas raccompagner les naufragés en Libye. Il faut sauver des vies humaines et, sur ce point, la phrase révélatrice de la position de ces humanistes à bon compte est lâchée : AVANT TOUTE AUTRE CONSIDÉRATION. L’inconséquence à son plus haut niveau. Sauver cinq vies humaines et entraîner, à terme, la perte de dizaines d’autres du fait de l’arrivée massive de migrants encouragés par les précédents sauvetages n’est pas leur préoccupation. Seule l’émotion immédiate commande. De temps à autre, Alain Marschall consulte l’avis des auditeurs. 70 % sont contre l’accueil de l’Aquarius. Les participants voguent seuls sur un océan d’opinions contraires aux leurs. Migrants médiatiques en quête d’un rivage… Hébergés pour l’instant par RMC, mais pour combien de temps encore ?

Quelques minutes après l’intervention d’Emmanuelle Ménard, un auditeur tente de mettre en évidence l’appel d’air généré par ces accueils répétés… L’absence de vision à long terme : « Raisonner à court terme est la pire des choses. Il faut réfléchir un petit peu. » C’est beaucoup trop demander. Pour la chorale des « Grandes Gueules », toute idée d’appel d’air n’est que fantasme de l’extrême droite, l’épouvantail qui dispense de toute démonstration.

Pour éviter l’impopularité totale, le trio consent à reconnaître qu’il faut accueillir puis refouler ceux qui ne présentent pas le bon profil pour l’asile. Sur la bonne foi de déclarants ne disposant d’aucun élément en mesure de prouver d’où ils viennent ni de l’âge qu’ils ont. La fascination du gauchiste pour les usines à gaz est irrémédiable. Toute solution faisant appel à des tuyaux, des coudes et des emberlificotages inextricables le comble de joie. Le sac de nœuds est sa passion, le puzzle 40.000 pièces son hobby préféré après l’aiguille dans la botte de foin dont il raffole pour occuper ses week-ends. La clarté le perturbe, le limpide le déprime. Les « Grandes Gueules » se sont ouvertes pour faire la promotion de la confusion.

Commentaires fermés sur Aquarius : des naufragés de l’opinion repérés au large de RMC

À lire aussi

Pour la presse anglaise, Stéphane Bern est président de la République !

Costume de couleur identique, proximité très étroite avec la dame déguisée en chamallow, l…