Général Vincent Desportes : « Après cette crise sans précédent, le CEMA, indéboulonnable, est plus fort que jamais »

Le général Desportes analyse les répercussions de la crise politico-militaire de la démission du général de Villiers. L’armée a très mal vécu ce traumatisme, une véritable humiliation. Il y a eu rupture du lien de confiance entre l’armée et le chef de l’État.

Mais le nouveau CEMA, le général Lecointre, est désormais en position de force, le ministre étant inexistant, pour protéger l’intérêt de la Défense pour le long terme, mais aussi celui des soldats. Le CEMA a pris une place très importante.

POUR ALLER PLUS LOIN