Économie

Ainsi va la mondialisation heureuse que nous vantent nos libéraux libertaires…

Retraité

Ancien conseiller régional de Franche-Comté, Président de l’Union Civique des Contribuables Citoyens de Franche-Comté

 

Les médias annoncent, avec des trémolos dans la voix, que le géant informatique Apple a des liquidités disponibles qui dépassent dorénavant les 250 milliards de dollars. Une grande partie de celles-ci se trouvent stockées à l’étranger.

Dans Le Figaro, on peut lire : « Le chiffre d’affaires trimestriel d’Apple grimpe ainsi de 4,6 % pour atteindre le montant considérable de 52,90 milliards de dollars qui est un peu moins élevé que prévu. Les marges brutes de l’entreprise atteignent 38, 9% ce qui dépasse légèrement les estimations. Enfin les profits d’Apple se hissent à 11,03 milliards de dollars, contre 10,52 l’année dernière […] Apple augmente son dividende de 10,5 % et porte de 175 milliards à 210 milliards de dollars son programme de rachat d’actions sur le marché. »

Par ailleurs, un article rapporte l’immersion d’un étudiant qui a passé six semaines chez un sous-traitant d’Apple pour un projet universitaire. Il en raconte le quotidien : des centaines de vis à tourner durant des nuits de travail de douze heures. Un sommier dans une chambre partagée avec sept autres ouvriers… un salaire un peu au-dessus de la moyenne nationale : 450 dollars en étant logé…

Les merveilles de la technologie ainsi produits seront vendus très cher aux bobos du monde entier.

Ces pratiques peuvent se résumer par la trilogie suivante : produire le moins cher possible dans les enfers sociaux, vendre le plus cher possible dans les temples de la consommation, placer les bénéfices dans les paradis fiscaux pour s’exonérer des impôts.

Ainsi va la mondialisation heureuse que nous vantent nos libéraux-libertaires.

Ancien conseiller régional de Franche-Comté, Président de l’Union Civique des Contribuables Citoyens de Franche-Comté

POUR ALLER PLUS LOIN